🐡 Le fugu, ce met raffiné japonais mortel

Le fugu est une spécialité culinaire du Japon, ce poisson est tellement toxique que la moindre erreur dans sa préparation par le chef peut être mortelle…

Il compte parmi les vertébrés les plus dangereux au monde. Et pour cause, ses organes (foie, ovaires et yeux entre autres) stockent de la tétrodotoxine qu’il ingère via son alimentation. Ce poison est 1 200 fois plus fort que le cyanure et n’a pas d’antidote !

Le poison paralyse les muscles de la victime – qui reste consciente – cette dernière a alors de plus en plus de mal à respirer et meurt lentement d’asphyxie. Le seul moyen de survivre consiste à recevoir une assistance respiratoire et cardio-vasculaires jusqu’à ce que le poison soit éliminé par le corps de la victime.

La viande du fugu (河豚) est considérée comme un mets délicat au Japon. Et c’est seulement après 3 ou 4 ans d’une formation difficile que les chefs peuvent préparer ce pilier de la gastronomie au Japon.

D’ailleurs chaque année, des amateurs s’y essaient en privé et créé un nombre de morts important dans le monde entier…

Si vous cherchez des fugu, sachez que la majorité des poissons sont vendus dans les ports de Shimonoseki (下関市) et à Oita entre les villes de Beppu et Usuki.

Comment consommer le fugu ?

Le fugu est servi en sashimi et chirinabe. Certaines personnes considèrent que le foie est la partie la plus savoureuse, mais elle est aussi la plus toxique. Son service a donc été interdit au Japon en 1984.

Les spécialistes de ce poisson découpent très délicatement le fugu et utilisent un couteau spécial appelé fugu-hiki :

Consommer du fugu peut être excitant ou assez flippant ! En tous les cas faites le au Japon car c’est le seul pays qui contrôle vraiment la préparation de ce poisson hors norme.

Il constitue un repas à part entière : un menu fugu débute par des sashimi suivi d’un nabe (pot-au-feu) de fugu, le poisson y est bouilli avec champignons, légumes, tofu et un saké spécial. La fin du repas est un peu spéciale : le repas anesthésie petit à petit les lèvres du gastronome via l’infime dose de poison que le poisson contenait encore…

Un plat de fugu sur l’archipel coûte entre 1 500 et 10 000 yens par personne et pour un repas complet comptez jusqu’à 25 000 yens.

Des fugu sans toxines ?

De nos jours la recherche et l’aquaculture ont permis de produire en masse des fugus non-toxique car n’étant pas élevés dans des conditions où ils ingèrent en masse du poison.

De nombreux aquaculteurs élèvent donc désormais ces fugus non-toxique en particulier dans la ville d’Usuki :

Pour recevoir les derniers articles dondon.media dès leur publication suivez-nous sur Facebook, Instagram, Twitter, par email ou flux RSS 💕

Auteur/autrice : Louis Senpai

Auteur #Actus, #BonsPlans, #Guides, #Culture, #Insolite chez dondon media. Chaque jours de nouveaux contenus en direct du #Japon et en français ! 🇫🇷💕🇯🇵

Vous avez la parole 👇