🍣 Comment reconnaître un « faux » restaurant japonais

Sushi, Yakitori, mochi, la cuisine japonaise est populaire partout dans le monde cependant lorsque qu’elle s’exporte certains éléments viennent à drastiquement changer, pour le meilleur et souvent… pour le pire !

Rassurez-vous ces restaurants ne servent pas encore des sampuru (食品サンプル) – la nourriture en plastique des vitrines de restaurants au Japon… Mais les personnes qui ont goûté de la nourriture au Japon ou les Japonais en visite hors de l’archipel peuvent être régulièrement choqué de la manière dont la nourriture japonaise est proposée.

En effet, les faux restaurants japonais sont légion en Europe et en particulier à Paris… Voilà quelques astuces qui pourront vous permettent de savoir si un restaurant japonais est vraiment géré par des Japonais ou non.

Vous n’êtes peut-être pas dans un vrai restaurant japonais quand :

Les articles du menu sont numérotés !

C’est une caractéristique bien connue des restaurants chinois : les menus comportant souvent des plats d’autres pays d’Asie sont numérotés pour permettre d’éviter toute confusion pour le personnel. Même si cette astuce n’est pas infaillible, les authentiques restaurants japonais ne sont pas particulièrement connus pour faire ça !

Le restaurant porte le nom d’une préfecture japonaise !

Les restaurants portant le nom de préfectures telles que Hokkaido, Kyoto et Tokyo de même que les noms utilisant des mots japonais connus comme : Sakura, Bento… Imaginez appeler votre restaurant français à l’étranger Saucisson, Assiette ou Val d’Oise voir qu’il ait des fautes :

On vous sert des sushis et des yakitori… ensemble !

Au Japon, les sushis et les yakitori se trouvent rarement dans le même restaurant ! Le sushi est un aliment sophistiqué, admiré pour sa technique de préparation rigoureuse et sa présentation élégante alors que les yakitori sont plutôt considéré comme un snack que l’on trouve souvent dans les izakaya !

Il y a toujours du chou sucré en entrée !

Les amuse-bouche assez diversifiés appelés otoshi sont de rigueur au Japon avant le repas principal, mais le chou ultra sucré à chaque repas n’est vraiment pas japonais !

La soupe miso sans dashi !

Là on touche au scandale pour bon nombre de japonais… Ne pas mettre de dashi dans la soupe miso est une erreur flagrante de goût pour n’importe qui ayant testé une vraie soupe miso ! Imaginez vos frites non salées…

On vous sert du riz avec les sushi !

Dans un restaurant japonais on ne vous fera jamais l’offense de vous faire manger du riz… pendant que vous mangez du riz. D’ailleurs, verser une dose de sauce soja (sucrée ou non) dans ce bol de riz blanc serait un considéré comme hautement improbable au Japon.

Pour recevoir les derniers articles dondon.media dès leur publication suivez-nous sur Facebook, Instagram, Twitter, par email ou flux RSS 💕

Auteur/autrice : Louis Senpai

Auteur #Actus, #BonsPlans, #Guides, #Culture, #Insolite chez dondon media. Chaque jours de nouveaux contenus en direct du #Japon et en français ! 🇫🇷💕🇯🇵

4 réflexions sur « 🍣 Comment reconnaître un « faux » restaurant japonais »

  1. Les 3 signes distinctifs des restaurants qui ne sont pas tenus par des Japonais.
    -« Restaurant japonais » en gros caractères accolé au nom du restaurant (les « vrais » se contentent généralement du nom)
    – pas de menu en japonais affiché à la devanture (la carte est affichée uniquement en alphabet latin)
    – maneki neko de couleur dorée sur le comptoir ou en vitrine.

Vous avez la parole 👇