🍟 L’incroyable histoire de McDonald’s au Japon et de son patron Den Fujita

Ouvert le 20 juillet 1971 à Ginza, dans le Mitsukoshi local, McDonald’s a connu des débuts incroyables au Japon grâce à Den Fujita !

McDonald's Japon Den Fujita

En 1970, un homme d’affaires appelé Den Fujita (藤田 田) acheta les droits pour développer McDonald’s au Japon (makku – マック ou makudo -マクド).

Et lorsque le PDG de l’époque, Ray Kroc, est arrivé quelques jours avant l’ouverture du premier magasin… La construction n’avait même pas commencé !

À lire aussi sur dondon.media : 🏯 Les entreprises les plus anciennes du monde sont au Japon et l’explication va vous étonner

Dans ce contexte improbable, voilà comment Den Fujita a construit un McDonald’s en 36 heures et a accessoirement développé un empire de la restauration rapide au Japon (aujourd’hui le Japon reste le deuxième pays le plus populaire pour la chaîne après les États-Unis avec plus de 3 000 restaurants).

🍟 L’histoire du patron japonais Den Fujita

Den Fujita est né en 1926 à Osaka, au Japon. La ville ayant été décimée pendant la seconde guerre mondiale, Fujita décida de suivre des études de droit à l’Université de Tokyo, l’une des plus prestigieuses universités du pays.

Le succès est donné de manière égale à tous, si vous y travaillez 24 heures par jour comme je le fais.

Den Fujita

Pendant ses études, Fujita débuta un petit boulot pour payer ses frais de scolarité : il importait des produits étrangers, puis les vendait à des détaillants japonais.

Après quelques années, son activité se transforma finalement en une entreprise à part entière, si bien qu’il décida de renoncer à une carrière en droit pour la diriger à plein temps dès 1951.

Fujita se spécialisa dans des marques de mode haut de gamme venues de pays occidentaux. Il est alors devenu le principal importateur et grossiste de produits français, Dior ou encore Longchamp, étaient les grands succès son catalogue.

Son réseau de clients construit parmi les grands magasins japonais sera un atout inestimable par la suite…

L’entreprise de Fujita se développe et lors de voyages aux États-Unis en 1967, il mangea dans un McDonald’s. Après avoir appris que la marque se développait à l’international, Fujita organisa immédiatement une rencontre avec le patron de l’époque, Ray Kroc.

Ce dernier fût conquis par l’expérience de Fujita dans l’importation de marques occidentales et ses connaissances des consommateurs japonais. Fujita réussi même à négocier une joint-venture 50-50 avec la firme américaine pourtant si dur en affaire !

L’emplacement du premier restaurant fût choisi dans le Mitsukoshi de Ginza avec qui Fujita travailait. C’est en effet le plus grand et le plus ancien grand magasin du Japon, dont les origines remontent à 1673 !

Son restaurant doit alors se limiter à un minuscule espace au rez-de-chaussée. C’était un emplacement de choix, mais il y avait un hic… Non seulement il était beaucoup plus petit que le restaurant McDonald’s américain typique, mais Mitsukoshi n’allait pas laisser les travaux de construction affecter son propre business.

Le magasin a donc donné à Fujita seulement un jour et une nuit pour construire son restaurant ! Ils ont choisirent un jour férié de manière à ce qu’absolument aucune activité ne soit perdue. En 39 heures, l’ensemble du restaurant était construit et opérationnel :

premier mcdonalds japon

Le 17 juillet 1971, quelques jours avant l’ouverture prévue, plusieurs dirigeants de McDonald’s, dont Ray Kroc, visitent le Japon. Fujita les emmena fièrement sur le futur site de Ginza.

L’un des hommes se tourne vers Fujita et dit : « Mais où est le magasin ? Monsieur Fujita, la grande ouverture est après-demain ! »

Fujita répondit : « Monsieur Strong, l’ouverture est bien prévue. »

Deux jours plus tard, le restaurant était ouvert !

Pour arriver à ses fins, l’entrepreneur japonais avait loué un entrepôt et avait fait tester l’assemblage et l’aménagement du restaurant McDonald’s pour l’adapter à l’espace réduit imposé : cuisine compacte, comptoirs sur pied, pas de places assises.

Une équipe de 70 ouvriers du bâtiment et ingénieurs avaient alors élaboré un plan d’assemblage détaillé et mi en œuvre leur processus de fabrication du début à la fin. Après 3 essais, l’équipe trouva le moyen de réduire le temps à 36 heures seulement ! Banco.

Le 20 juillet 1971, le premier restaurant McDonald’s (désormais fermé) ouvrit donc ses portes au Japon et commença à faire des vagues dans tout le pays.

Fujita est devenu du jour au lendemain l’entrepreneur star du secteur de la restauration au Japon et écrivit plusieurs livres dont le controversé Atama no warui yatsu wa son o suru.

Fait amusant, McDonald’s Japon n’a commencé à faire de la publicité à la télévision et à la radio qu’en 1973. Comme précisé au début de l’article, l’entreprise compte aujourd’hui des milliers de restaurants et réalise un chiffre d’affaires d’environ 4 milliards de dollars par an. Elle prend en charge 60 % du marché du hamburger japonais.

Une grande partie de son succès est due aux offres japonaises telles que le Teriyaki McBurger (テリヤキマックバーガー) et le Chicken Tatsuta (チキンタツタ).

Fujita est décédé en 2004. L’année suivante, sa famille vendit une part de 25% de McDonald’s Holdings Japan pour 668 millions de dollars à la société de capital-investissement Longreach.

Pour recevoir les derniers articles dondon.media dès leur publication suivez-nous sur Facebook, Instagram, Twitter, par email ou flux RSS 💕

Auteur/autrice : Louis Senpai

Auteur #Actus, #BonsPlans, #Guides, #Culture, #Insolite chez dondon media. Chaque jours de nouveaux contenus en direct du #Japon et en français ! 🇫🇷💕🇯🇵

Vous avez la parole 👇