💸 Pourquoi Warren Buffett investit dans des actions japonaises en ces temps de crise

Cet été Warren Buffett a eu 90 ans et il a également annoncé que son entreprise Berkshire Hathaway avait acheté pour 6 milliards d’actions japonaises avec une optique de long terme dans des trading company

Les trading company, en japonais « sogo shosha  (総合商社) », sont des entreprises qui ont bien souvent commencé dans un secteur industriel donné (métallurgie, textile, automobile…) et qui ont par la suite diversifié leurs activités. Elles sont désormais au carrefour du commerce en Asie. Et bon nombre de ces entreprises japonaises ont une valeur boursière inférieure à leur trésorerie.

À lire aussi sur dondon.media : 🏯 Les entreprises les plus anciennes du monde sont au Japon et l’explication va vous étonner

Contrairement aux idées reçues le Japon peut être considéré comme l’un des pays les moins endettés au monde malgré son endettement qui s’élève à 250 % du PIB japonais. Depuis deux décennies le Japon a subit de la déflation et croissance stagnante à la suite de la grosse crise financière dans les années 90. Au lieu de faire faillite, le Japon a alors préféré payer la crise en créant de la dette.

Car contrairement à la plupart des pays développés, au Japon, la dette des uns est en grande majorité aussi le revenu des autres, l’argent de la dette circule et ne disparaît pas vraiment du circuit financier japonais. De plus la balance commerciale du Japon est toujours excédentaire, c’est donc le monde qui finance en majorité le pays grâce à ses très nombreux investissements à l’étranger (près une centaine de milliards de dollars de l’étranger tous les ans).

Cela fait vingt ans que le Japon paye sa dette, d’où le manque de croissance et ses périodes de déflation. Le pays arrive a un point où il n’a quasiment plus de dette extérieure. La différence entre la dette japonaise actuelle à 0% – qui n’a pas de date de remboursement – et un billet en yen n’existe alors plus vraiment… La dette Japonaise détenue par le peuple japonais (à 90%) pourrait tout à fait être transformée en dépôt sur leurs comptes. La vitesse de circulation de la monnaie au Japon n’étant pas plus grande pour les obligations que pour les billets de banque. Dans ce scénario la dette détenue par la banque centrale japonaise pourrait donc se voir effacée !

Investir dans les entreprises japonaises qui ont de la trésorerie est donc certainement une bonne idée. D’autant plus que le marché est délaissées par les investisseurs alors que le Japon est pionnier sur de nombreuses technologies.

Warren Buffett diversifie donc son risque au Japon et c’est un bon moyen de couvrir son portefeuille principalement occidental !

Pour recevoir les derniers articles dondon.media dès leur publication suivez-nous sur Facebook, Instagram, Twitter, par email ou flux RSS 💕

Auteur/autrice : Louis Senpai

Auteur #Actus, #BonsPlans, #Guides, #Culture, #Insolite chez dondon media. Chaque jours de nouveaux contenus en direct du #Japon et en français ! 🇫🇷💕🇯🇵

Vous avez la parole 👇