🌙 Qui est Tsukuyomi dans la mythologie japonaise

Découvrez l’histoire de Tsukuyomi (月読), le dieu japonais de la lune et le mari séparé de la déesse du soleil Amaterasu.

Tsukuyomi 月読 mythologie japonaise

Tsukuyomi (月読) est le dieu japonais de la lune et le mari séparé de la déesse du soleil Amaterasu. C’est une divinité importante, fière mais violente. Le meurtre d’Uke Mochi et la séparation de sa femme qui s’ensuivit est au fondement de la légende japonaise…

Tsukuyomi, parfois appelé Tsukuyomi-no-Mikoto ou simplement 月読 en Kanji. On l’appelle parfois Tsukuyomi Otoko (月讀壮士), ce qui signifie « homme qui lit la lune ».

À lire aussi sur dondon.media : 🗾 Découvrir la mythologie japonaise

Tsukuyomi est un kami relativement unique. Cependant sa position dans la mythologie ressemble un peu à l’Égyptien Khonshu, le Nordique Mani, l’Hindou Chandra et le Chinois Jie Lin. La proéminence de Tsukuyomi en tant qu’ancien roi-consort du ciel est inégalée.

Plongeons nous dans les apparitions de Tsukuyomi dans la mythologie japonaise. Elles sont brèves, mais importantes !

🌙 Origine, mythes et légendes de Tsukuyomi

Tsukuyomi et ses frères et sœurs Amaterasu et Susanoo sont nés du rituel de purification qu’Izanagi a subi après ses épreuves à Yomi. Tsukuyomi a épousé sa sœur Amaterasu, mais il n’est pas certain qu’il soit le père de ses enfants. Selon certaines interprétations, Tsukuyomi pourrait être l’ancêtre de la famille impériale japonaise même si n’est pas une croyance vraiment répandue.

月読

Izanagi, n’ayant pas réussi à ramener sa femme du pays des morts, a placé un rocher à son entrée pour l’empêcher de s’échapper. Imprégné des impuretés de Yomi, Izanagi a cherché à se purifier dans une source chaude voisine. Alors qu’il se lavait les yeux et le nez, trois kami sont nés : Amaterasu de son œil gauche, Tsukuyomi de son œil droit et Susanoo de son nez. Izanagi classa ces trois dieux parmi les plus importants des kami, et décréta qu’ils régneraient sur les Cieux.

Ensemble, les frères et sœurs grimpèrent sur le pilier céleste, régnèrent et Tsukuyomi y épousa sa sœur Amaterasu.

Un jour, Uke Mochi déesse de la nourriture, organisa un grand festin. Bien qu’elle ait été invitée, Amaterasu ne put y assister et envoya donc mari, Tsukuyomi, à sa place. Il regarda Uke Mochi commencer à préparer le festin, mais trouva ses méthodes incroyablement répugnantes. Elle crachait du poisson, du riz et du cerf par la bouche avant de tirer de la nourriture par ses autres orifices… Tsukuyomi fut si horrifié par ses actions qu’il la tua sur le champ !

À lire aussi sur dondon.media : ⌛ Chronologie du Japon : époques et ères japonaises

Lorsque la nouvelle parvint à Amaterasu, elle fut horrifiée et qualifia son mari de kami maléfique, indigne de retourner aux Cieux. Cette séparation de Tsukuyomi et Amaterasu fut donc à l’origine du jour et de la nuit. Pour l’éternité, Tsukuyomi continuera à poursuivre Amaterasu à travers le ciel nocturne sans jamais l’atteindre ; même pendant une éclipse, le soleil fuira donc la lune.

🌙 Représentations de Tsukuyomi dans la tradition japonaise

Bien que la lune soit souvent considérée comme belle et digne d’être regardée, Tsukuyomi lui-même est considéré comme une figure négative dans le shinto et le folklore japonais (cela ne l’empêche pas d’avoir des sanctuaires, comme celui de Matsunoo-taisha à Kyoto) :

Il est représenté à l’image de son épouse Amaterasu. Beau et serein, il croit en l’ordre et l’étiquette et les fait respecter dès qu’il le peut. Il peut aller jusqu’à tuer pour maintenir l’ordre (bien que le meurtre soit une violation de l’étiquette à la cour céleste).

L’adhésion stricte de Tsukuyomi à l’étiquette est assez ironique : pour la faire respecter, il est prêt à la briser ! C’est donc une divinité fière, aimant l’ordre et la beauté… mais à quel prix ?

Notez que Tsukuyomi est traditionnellement considéré comme un kami homme, mais certaines interprétations influencées par la métaphysique chinoise du yin et du yang, le considèrent comme une déité androgyne voir femme.

🌙 Tsukuyomi dans la pop culture

  • Dans Naruto, Tsukuyomi est une technique puissante utilisée par les porteurs du Sharingan, par opposition à la technique Amaterasu.
  • Dans Final Fantasy XIV, Tsukuyomi sert de combat de boss.
  • Il y a une carte à l’effigie de Tsukuyomi dans le jeu de cartes à collectionner Yu-Gi-Oh!
  • Dans Chou Super Robot Wars, Tsukuyomi est à la fois une divinité et un mecha créé par ses adorateurs.
  • Attention l’anime Tsukuyomi : Moon Phase n’a rien à voir avec lui !
  • Le personnage de Harle dans le jeu vidéo Chrono Cross se nomme Tsukuyomi dans la version japonaise, liée à la Lune.
  • Dans le manga My Hero Academia, Tsukuyomi est un apprenti super-héros, élève de la classe A de Uuei, son vrai nom est Fumikage Tokoyami.

Pour recevoir les derniers articles dondon.media dès leur publication suivez-nous sur Facebook, Instagram, Twitter, par email ou flux RSS 💕

Auteur/autrice : Louis Senpai

Auteur #Actus, #BonsPlans, #Guides, #Culture, #Insolite chez dondon media. Chaque jours de nouveaux contenus en direct du #Japon et en français ! 🇫🇷💕🇯🇵

Vous avez la parole 👇