🎋 Tanabata

Tanabata célèbre la rencontre des divinités Orihime et Hikoboshi (représentées respectivement par les étoiles Véga et Altaïr).

tanabata

Tanabata (たなばた ou 七夕) est également connu sous le nom de Festival des étoiles (星祭り), est un festival japonais très populaire issu du festival chinois Qixi.

À lire aussi sur dondon.media : 🎏 Fêtes et jours fériés du Japon

La fête a été introduite au Japon par l’impératrice Kōken en 755 et trouve son origine dans  » la fête pour plaider en faveur des compétences  » (乞巧奠).

De nos jours, les Japonais célèbrent la fête en portant le yukata tout en décorant des bambou avec des vœux :

Ils écrivent leurs souhaits, parfois sous forme de poèmes, sur un tanzaku et les accrochent sur les feuilles. Après avoir été décoré, après minuit ou le jour suivant l’arbre est jeté dans un fleuve ou brûlé pour que les vœux se réalisent.

La date de Tanabata varie selon les régions du pays, mais les premières festivités commencent le 7 juillet du calendrier grégorien. Après Tanabata, les japonais célèbrent O-bon autour du 15 août.

🎋 La légende mythologique de Tanabata

Selon la légende, la Voie lactée sépare les divinités Orihime et Hikoboshi qui sont amoureux. Ils ne sont autorisés à se rencontrer qu’une fois par an, le septième jour du septième mois lunaire du calendrier luni-solaire :

« Le dieu du ciel, maitre du soleil, de la lune et des étoiles avait une fille qui répondait au doux nom d’Orihime dont la tâche était de tisser (d’où son nom signifiant « princesse tisserande ») une sorte de magnifique, fin et délicat tissu, qu’on appelle aujourd’hui nuages,  afin d’aider son père à décorer le ciel. Elle travaillait avec assiduité, jour et nuit, et faisait la fierté de son père. Pour la récompenser, son père l’autorisa à prendre un jour de repos.

Elle décida donc de se rendre à la Rivière Céleste pour s’y reposer. C’est alors qu’elle aperçut, de l’autre côté de la rivière un beau jeune homme prénommé Hikoboshi, le bouvier des étoiles, en charge des vaches laitières pour la Voie Lactée. Leurs regards se croisèrent et le coup de foudre fut immédiat pour chacun d’eux. Le mariage ne tarda pas à être célébré.

Mais très vite, les tourtereaux, tout à leur amour, oublièrent le reste du monde pour ne se consacrer qu’à l’autre et délaissèrent leurs travails. Les vaches s’échappèrent, les nuages s’estompèrent jusqu’à quasiment disparaître et le chaos commença à s’installer dans le Ciel. Le père d’Orihime entra dans une colère noire, et décida de les séparer en plaçant entre eux la Voie Lactée désormais infranchissable. Il leur était désormais interdit de se revoir.

Tous deux étaient tributaires du dieu du ciel et ne pouvaient alors contre sa décision. Désespérée, Orihime tenta de faire changer son père d’avis mais ce dernier ce montra ferme. Cependant, touché par sa tristesse et son désarroi, il lui accorda une faveur. Chaque année, à condition que chacun d’eux aient bien travaillé, il les autoriserait à se voir le 7e jour du 7e mois.

Lors de leurs premières retrouvailles, tous deux se rendirent près de la rivière céleste le jour prévu, mais ne purent la franchir à leur grand désarroi. Une volée de pies qui passait par là, prit pitié des amoureux et décida de les aider à se rejoindre en créant un pont avec leurs ailes.»

On dit qu’Orihime et Hikoboshi feront que les vœux des japonais fêtant Tanabata deviennent réalité…

Pour recevoir les derniers articles dondon.media dès leur publication suivez-nous sur Facebook, Instagram, Twitter, par email ou flux RSS 💕

Auteur/autrice : Louis Senpai

Auteur #Actus, #BonsPlans, #Guides, #Culture, #Insolite chez dondon media. Chaque jours de nouveaux contenus en direct du #Japon et en français ! 🇫🇷💕🇯🇵

Vous avez la parole 👇