⚙️ Trouver une salle de sport pas chère au Japon [GUIDE]

Lisez notre guide pour vous éviter des problèmes lorsque vous choisissez une salle de sport au Japon !

salle de sport pas chère Japon

Bon nombre de nos salles en Europe sont équipées d’équipements et machines récentes et il n’est pas difficile de trouver une salle de gym qui a tout ce qu’il faut pour une trentaine d’euros par mois.

À lire aussi sur dondon.media : 🤛 Arts martiaux japonais : liste et présentation

Les salles de sport japonaises sont souvent différentes… Il n’est pas rare de devoir payer des cotisations très élevée (de l’ordre d’une centaine d’euros… ), pour une salle assez vide sans grand intérêt et remplie de règles parfois absurdes.

Alors pour bien choisir votre salle au Japon, suivez notre guide !

3 différents types de salles de sport au Japon

Les salles privés grand public

Orientées fitness, les plus grandes marques sont Tipness, Esforta, Renaissance ou encore Konami.

Si votre objectif principal est de soulever des charges lourdes, vous serez probablement déçu par ces endroits. Mention spécial pour Tipness qui dispose de quelques salles de musculation – mais trop peu nombreuses et très éloignés des lieux populaires. Ce genre de salles possède beaucoup d’équipements pour travailler le cardio et des cours de fitness.

Ces salles ont aussi tendance à avoir un tas de règles bizarres et elles coûtent généralement une centaine d’euros par mois.

Les salles publiques

Le principal avantage des salles de sport publiques du Japon est qu’elles ne nécessitent pas d’adhésion ! Vous payez entre 300 et 500 yens par visite (2 à 4 euros), et vous pouvez même obtenir une réduction supplémentaire si vous êtes résident local.

Presque toutes les villes en ont un, et les grandes villes en ont souvent plusieurs, cherchez les « kuritsu » (区立ジム) en ligne et vous trouverez rapidement les adresses près de chez vous.

Les salles de sport privées

Fréquentés par les culturistes japonais et pas mal d’étrangers adeptes de musculation, ces salles de gym sont idéales pour les personnes qui veulent une qualité de salle proche de celle que nous avons en Europe.

Les chaînes comme fit24, Anytime Fitness ou Gold’s Gym sont un peu partout dans le pays. Cependant le Gold’s Gym est assez prohibitif côté tarif, comptez 150 euros pour l’abonnement basique ! Anytime Fitness nous semble avoir le meilleur rapport qualité/prix du côté de ce type de chaînes (l’abonnement basique revient autour de 60 euros par mois).

De nombreuses salles privées ne faisant pas parties de multinationales existent et peuvent être de bonne qualité, cherchez « bodybuilding gym » (ボディビル ジム – à prononcer bodibiru jimu) pour trouver des salles à essayer dans votre région.

L’étiquette dans les salles de sport japonaises

  • Si vous participez à des cours collectifs, il est assez mal vu de se présenter avec plus de 5 minutes de retard et il arrive souvent que les portes soient fermées à clé après que le cours ai débuté.
  • Besoin d’une pause entre deux séries ? Déposez votre serviette sur le banc ou sur la machine que vous utilisez chaque fois que vous devez vous éloigner quelques secondes. Cela empêchera les gens de prendre votre machine pendant votre absence.
  • Au Japon, les salle de sport exigent que vous changiez vos chaussures d’extérieur pour des chaussures spécifiques à la salle de sport. Ne vous présentez pas les mains vides, sinon vous serez certainement obligé de louer une paire de chaussures de sport pour rentrer !
  • Les supersets impliquant plusieurs machines (consistant à enchaîner deux exercices pour le même muscle) est interdit dans la plupart des salles de sport. Si ce genre de méthodes est importante pour vous, vérifiez bien avec le staff de la salle que vous pouvez faire vos supersets tranquillement.
  • Il est courant que les salles de sport ferment complètement une fois par semaine ou quelques jours par mois. Vérifiez donc les horaires de fermeture, afin de ne pas vous retrouver devant des portes fermées. De plus, de nombreuses salles sont fermées pendant les vacances de la golden week ou oshogatsu.
  • Les salles de sport au Japon possèdent de nombreuses règles… que les Japonais enfreignent souvent de manière flagrante ! En tant qu’étranger, vous serez cependant soumis à une surveillance accrue, et il est donc préférable de suivre les règles afin de ne pas devenir le bouc émissaire du staff !

Après ces quelques conseils, pas encore réussi à choisir ?

Définissez un objectif

Connaître vos habitudes et vos objectifs personnels vous aidera grandement à choisir la salle de sport qui vous convient le mieux. Beaucoup de salles de sport au Japon peuvent manquer cruellement d’équipements spécifiques ou de coachs par exemple.

Déterminez un budget

Ne vous attendez pas à vous promener dans un endroit où l’on paie une cotisation mensuelle. Presque tous les gymnases exigent des contrats de 6 à 12 mois à l’avance et il y a toutes sortes de frais supplémentaires farfelus. En général, vous pouvez vous attendre à payer quelque chose comme 10 000 à 20 000 yens par mois pour un abonnement de longue durée. Heureusement, si vous ne venez qu’une semaine environ ou si vous ne souhaitez pas sauter régulièrement des repas pour compenser les frais de gymnastique, il existe de nombreuses salles de sport publiques qui proposent des formules de visite unique assez bon marché. Et cela nous amène à…

Pour recevoir les derniers articles dondon.media dès leur publication suivez-nous sur Facebook, Instagram, Twitter, par email ou flux RSS 💕

Auteur/autrice : Louis Senpai

Auteur #Actus, #BonsPlans, #Guides, #Culture, #Insolite chez dondon media. Chaque jours de nouveaux contenus en direct du #Japon et en français ! 🇫🇷💕🇯🇵

Vous avez la parole 👇