👨‍💼 La culture du travail au Japon [GUIDE VRAI/FAUX]

La culture de travail japonaise est souvent décriée – ou prisée – en fonction du contexte, découvrez le vrai du faux dans cet article.

culture du travail Japon

Il semble toujours y avoir quelque chose à dire sur le monde du travail au Japon : que ce soit pour les heures supplémentaires, le code vestimentaire ou le micro management !

À lire aussi sur dondon.media : ⛱️ Stress au travail au Japon, voilà 5 emplois les plus relax selon une enquête japonaise

Bien entendu les entreprises et les secteurs ont leurs spécificités, découvrez le vrai du faux basé sur des données sur le monde du travail au Japon.

👨‍💼 Les Japonais ne prennent pas de congés : Faux (mais ça dépend)

On pense souvent qu’au Japon, tout le monde travaille tout le temps et que les vacances sont pratiquement inexistantes !

Un rapide coup d’œil sur les jours fériés au Japon montre qu’il y a pas moins de 16 jours fériés par an. Il y a au moins un jour férié chaque mois de l’année, sauf en juin et en décembre. Certains bureaux proposent même des congés prolongés de trois jours pour célébrer Obon en été et le Nouvel An en décembre et janvier.

Selon les statistiques du même ministère japonais de la santé, du travail et des affaires sociales, en 2021, les entreprises ont accordé en moyenne 18 jours de congé par an.

Et sur ces 18 jours, la personne moyenne a pris 10 jours de congé. Dans la plupart des cas, les vacances et les congés de maladie entrent dans la même catégorie.

Ce nombre est pour le moins… faible ! Diverses campagnes sont en cours pour encourager les employés à prendre plus de congés au Japon. La loi sur les normes du travail réformée d’avril 2019 demande aux entreprises de s’assurer que les employés disposant de 10 jours de congé prennent au moins 5 de ces jours de congé par an. Les employeurs s’exposent à une amende de 300 000 ¥ ou à une peine d’emprisonnement s’ils ne respectent pas la loi.

👨‍💼 Les entreprises japonaises ont des codes vestimentaires stricts : Vrai

Au Japon, l’uniformité est particulièrement appréciée. Dans la plupart des entreprise le costume et l’apparence sont très importants.

Une enquête menée en 2020 par Manegy auprès de 880 personnes a montré que 34,1 % des répondants devaient porter un costume ou un uniforme au travail et que 37,9 % étaient autorisés à porter des vêtements décontractés.

Notez que le code vestimentaire est beaucoup plus libre pour le personnel créatif, ainsi que dans le secteur de la technologie.

En 2005, la campagne Cool Biz du ministère japonais de l’environnement a encouragé les salariés à abandonner les vestes de costume et les cravates au profit de manches courtes et de vêtements respirants pour économiser… de l’électricité !

👨‍💼 Les Japonais restent dans la même entreprise toute leur vie : Faux

Au Japon, il était autrefois normal de rester dans la même entreprise pendant toute sa carrière (il était d’ailleurs presque impossible de changer d’emploi en cours de carrière).

Selon le ministère japonais de la santé, du travail et des affaires sociales, l’ancienneté moyenne dans un emploi était de 12,3 ans en 2021. Cette moyenne couvre toutes les industries.

Si le nombre moyen d’années passées dans une entreprise au Japon est plus élevé que dans certains pays occidentaux, il ne correspond certainement pas à la durée totale d’une carrière !

👨‍💼 Les Japonais font beaucoup d’heures supplémentaires : Vrai (mais ça dépend)

Selon une enquête menée en 2021 par Doda auprès de 15 000 travailleurs, la moyenne des heures supplémentaires effectuées en un mois au Japon était de 20,8 heures et dépend beaucoup du secteur. Dans les cas les plus extrêmes cela représente presque une semaine de travail japonaise standard de 40 heures, rien qu’en heures supplémentaires !

Ce chiffre peut sembler élevé par rapport aux pays européens. En 2021, la moyenne des heures habituelles travaillées par semaine en France était de 36,1 ou encore 36,8 pour le Royaume-Uni.

Le terme « karoshi » (mort par surmenage) a attiré l’attention des médias et mis en évidence ce rapport toxique au travail. Il est difficile de généraliser si le fait de travailler jusqu’à l’épuisement est un fait répandu, car cela varie beaucoup entre les secteurs, les entreprises et les rôles professionnels. Il est cependant vrai que de nombreuses personnes font état d’un épuisement hors du commun lié à leur travail au Japon.

Les heures supplémentaires au Japon varient donc considérablement d’une profession à l’autre, de sorte que certains peuvent faire des heures supplémentaires extrêmes.

dondon media indépendant

Pour recevoir les derniers articles dondon.media, suivez-nous sur Facebook, Instagram, Twitter, E-mail ou flux RSS 🚨

💕 Faites un don (ETH / ERC20) : 0x4ce4ce4b3fd43e8c16ed3d08092a943ecc06028e

Auteur/autrice : Louis Senpai

Auteur #Actus, #BonsPlans, #Guides, #Culture, #Insolite chez dondon media. Chaque jours de nouveaux contenus en direct du #Japon et en français ! 🇫🇷💕🇯🇵

Vous avez la parole 👇