🏢 Vivre en danchi au Japon (UR)

Vous vous demandez ce que sont ces sortes de cités HLM au Japon – appelés danchi – ce sont les logements publics les moins chers du pays.

danchi Japon (UR)

Danchi (団地) est le mot japonais désignant de grands ensembles d’immeubles d’habitations en majorité construits comme logements publics par les autorités japonaises.

À lire aussi sur dondon.media : ⚙️ Trouver une salle de sport pas chère au Japon [GUIDE]

Même si aujourd’hui de moins en moins de Japonais vivent dans les danchi et préfèrent les maisons individuelles ou les mansion (マンション), le paiement du loyer d’un danchi reste beaucoup moins cher que celui d’un logement privé.

Les résidents des danchi n’ont pas à payer de pas-de-porte ou de frais de renouvellement de contrat, ce qui rend ces résidences publiques les plus avantageuses du Japon en terme de prix. Notez cependant que dans les danchi populaires, le futur locataire doit généralement utiliser un système de loterie pour se voir attribuer un appartement.

Depuis les années 2000, les danchi sont cependant au centre d’un problème social au Japon en raison du vieillissement rapide de ses résidents retraités.

Les personnes âgées vivant dans les danchi sont souvent confrontées à l’isolement et sont sensibles au kodokushi, elles sont donc souvent vulnérables.

De plus, de nombreux danchi ont été construits dans les années 1950 à 1970 avec des normes sismiques de l’époque devenues obsolètes. De nombreux bâtiments sont donc considérés comme dépassés et présentent aussi souvent des problèmes d’accessibilité.

Pas mal de danchi sont aussi situés loin des gares, et certains résidents prennent le bus pour se rendre à la gare la plus proche et poursuivre leur route.

🏢 Les origines des immeubles danchi

De nombreux pays ont développé des logements publics expérimentaux, et le Japon ne fait pas exception. Les danchi ont été l’un des premiers types de complexes de logements de masse au Japon.

Avant la Seconde Guerre mondiale, il n’y avait pas beaucoup de grands appartements ou d’immeubles en copropriété. La plupart des gens vivaient dans des maisons ou de petits complexes d’appartements qui ne comptaient que quelques unités.

Pendant la guerre, 44 % des immeubles résidentiels urbains du Japon ont été détruits. Pour reconstruire l’économie, le gouvernement japonais a investi massivement dans les industries à rendement rapide. Ainsi, de nombreux emplois ont été regroupés dans les zones urbaines et les gens ont afflué vers des villes comme Tokyo pour y travailler.

Dans les années 1950, la population des villes japonaises avait tellement augmenté que le gouvernement n’avait d’autre choix que d’agir et de développer davantage de logements.

La Japan Housing Corporation (JHC), désormais connue sous le nom d’Urban Renaissance Agency (UR), est une agence administrative indépendante fondée en 1955. Au cours des années 1950, 1960 et 1970, la JHC a construit de nombreux danchi dans les banlieues des villes japonaises. Elle gère donc des logements locatifs publics, contrairement aux propriétés locatives privées généralement proposées par les agences immobilières japonaises.

Certains danchi construits ces dernières années sont assez modernes et spacieux, mais comme il y a une loterie pour l’attribution, la liste d’attente peut souvent durer des années.

De plus certains danchi spéciaux appartiennent à de grandes entreprises, qui font payer des loyers faibles ou nuls à leurs employés, à titre d’avantage et pour les encourager à vivre avec leurs collègues afin de favoriser la culture commune d’entreprise.

🏢 Vivre en danchi au Japon (UR)

L’un des principaux avantages offerts par les logements UR est le coût initial relativement peu élevé de l’emménagement par rapport aux logements locatifs privés.

À lire aussi sur dondon.media : 💴 Astuces pour économiser de l’argent en voyageant au Japon

Pour un logement privé, vous devez normalement payer les éléments suivants lors de la signature du contrat de location (comptez généralement 5 à 6 mois de loyer mensuel) :

  • Dépôt de garantie (shikikin)
  • Reikin
  • Frais d’agence et de garant
  • Premier mois de loyer en avance
  • Assurance habitation
  • Frais de changement de serrures

En ce qui concerne les logements danchi UR, vous pouvez bénéficier d’avantages intéressants :

  • Pas de pas-de-porte
  • Pas de frais d’agent
  • Pas besoin de garant
  • Pas de frais de changement de serrure
  • L’assurance habitation est facultative

Les seuls frais initiaux que vous devez payer sont le dépôt de garantie (qui vaut généralement 2 mois de loyer) et le premier mois d’avance de loyer !

Notez que les danchi sont ouverts aux locataires étrangers. Les candidats doivent remplir 3 conditions simples :

  • Un revenu mensuel moyen supérieur à un certain montant (montant de loyer inférieur à 62 500 yens : être au moins 4 fois supérieur au loyer; entre 62 500 yens et 249 999 yens : le revenu mensuel doit être supérieur ou égal à 250 000 yens; pour un loyer de 250 000 yens et plus : le revenu mensuel doit être supérieur ou égal à 400 000 yens).
  • Le demandeur doit être un ressortissant étranger résident permanent à moyen ou long terme ou un citoyen japonais.
  • Le demandeur et tous les membres du même ménage doivent être en mesure d’emménager dans un délai d’un mois à compter de la date d’emménagement fixée par UR.
dondon media indépendant

Pour recevoir les derniers articles dondon.media, suivez-nous sur Facebook, Instagram, Twitter, E-mail ou flux RSS 🚨

💕 Faites un don (ETH / ERC20) : 0x4ce4ce4b3fd43e8c16ed3d08092a943ecc06028e

Auteur/autrice : Louis Senpai

Auteur #Actus, #BonsPlans, #Guides, #Culture, #Insolite chez dondon media. Chaque jours de nouveaux contenus en direct du #Japon et en français ! 🇫🇷💕🇯🇵

Vous avez la parole 👇