👋 Les choses à faire avant de quitter le Japon en tant que résidant [GUIDE]

Que vous soyez résident à moyen ou long terme, votre séjour au Japon se termine. Voilà la liste des choses à faire avant de partir !

choses à faire avant de quitter le Japon en tant que résidant

Vous devez être à la fois excité à l’idée de rentrer chez vous et certainement un peu triste de quitter le Japon… Il est très important de vous assurer que vous remplissez vos obligations !

Notre guide va donc passer en revue avec vous les choses que vous devez faire avant de quitter le pays.

Anticiper la bonne validité de votre visa

Si vous décidez de quitter le Japon lorsque votre visa arrive à expiration, assurez-vous qu’il est toujours valable au moins le jour de votre départ (sinon demandez le statut de résident temporaire).

Ne vous présentez surtout pas à l’immigration de l’aéroport avec un visa invalide : vous risqueriez d’être banni du territoire japonais !

Se débarrasser de ses meubles et grosses affaires

Après avoir préparé vos bagages, il se peut que vous ayez encore des meubles ou d’autres objets dont vous ne savez pas quoi faire ! Au Japon, vous ne pourrez pas jeter des meubles ou des objets volumineux facilement…

En effet, vous devez les faire récupérer, moyennant souvent un supplément. Il est donc parfois plus simple de les vendre sur le marché de l’occasion ou de les donner à quelqu’un. Si vous souhaitez tout de même jeter certaines choses, vous pouvez appeler le service de collecte des encombrants.

Notification de déménagement

Cette notification de déménagement doit être soumise en premier, car les autres demandes, telles que le retrait du système national de retraite et de l’assurance maladie nationale, ne peuvent être effectuées avant.

Si vous quittez définitivement le Japon vous êtes tenu de déposer une notification de déménagement auprès de votre bureau municipal. Si vous déposez vous-même votre notification, il vous suffit d’apporter votre carte de résident (ou votre certificat spécial) et une autre pièce d’identité telle que votre passeport.

La période de soumission peut varier d’une municipalité à l’autre, mais en général, vous pouvez la soumettre deux semaines avant votre déménagement.

Si vous quittez le Japon sans déposer de notification de déménagement, il se peut que vous deviez payer une cotisation à l’assurance maladie nationale alors que vous avez quitté le Japon ou que votre éventuelle demande d’indemnité de pension nationale de retraite japonaise soit refusée.

Régler ses dernières factures

Assurez-vous d’avoir reçu vos factures finales (comme celle de votre contrat de téléphone) et surtout de les avoir payées avant de quitter le Japon ! Certaines factures doivent être payées au comptant et d’autres peuvent vous obliger à laisser de l’argent sur votre compte bancaire : il faut donc bien faire attention avant de vider ce dernier.

Attention de nombreux contrats – surtout pour l’internet et le téléphone -possèdent des frais de résiliation anticipée (généralement autour de 10 000 yens)…

Procédures relatives à la retraite (si vous avez adhéré au système de retraite japonais)

Les procédures varient selon que vous êtes couvert ou non par l’accord international de sécurité sociale.

Si vous êtes résident à moyen ou long terme et que vous n’êtes PAS couvert par l’accord international de sécurité sociale et que vous avez versé des cotisations de retraite pendant 6 mois ou plus, vous avez le droit de demander le versement d’une indemnité forfaitaire de départ. Vous devez remplir quelques conditions pour demander le versement d’une somme forfaitaire, mais surtout, vous devez ensuite résider en dehors du Japon. Vous devez donc déposer une notification de déménagement (à l’étranger) pour demander le versement d’une indemnité forfaitaire de départ. En outre, vous ne pouvez pas demander le versement d’une somme forfaitaire avant de retourner dans votre pays. Veillez donc à emporter votre livret de pension dans votre pays.

Si vous êtes couvert par l’accord international de sécurité sociale et exempté du système de sécurité sociale japonais, vous n’avez rien à faire. Si vous avez uniquement adhéré au système de retraite japonais en vertu de l’accord de sécurité sociale, vous devez choisir entre la totalisation de votre période de couverture à l’avenir et le versement d’une somme forfaitaire de retrait. Une chose que vous devez garder à l’esprit est que vous ne pouvez pas totaliser votre période de couverture une fois que vous avez quitté le système de retraite japonais et que vous recevez une indemnité forfaitaire de retrait.Vous pouvez recevoir plus d’argent à l’avenir si vous ne choisissez pas le versement d’une somme forfaitaire. Choisissez donc avec soin.

Rediriger son courrier (gratuitement)

Votre courrier sera envoyé à votre adresse postale même après votre départ si vous ne faites rien… Donc si vous attendiez quelque chose qui devait arriver à votre logement au Japon après avoir quitté le pays, vous pouvez toujours le rediriger quelque part au Japon.

Pour ce faire remplissez une notification de changement d’adresse appelée tenkyo todoke (転居届) au bureau de poste près de chez vous. Pendant un an au plus, votre courrier sera redirigé gratuitement (au Japon) !

Se désinscrire de l’assurance maladie nationale

Tout résident à moyen ou long terme résidant au Japon est tenu de s’inscrire à un type d’assurance maladie publique. Lorsque vous quittez le Japon, vous devez vous retirer de l’assurance maladie publique à laquelle vous avez adhéré.

Si vous êtes salarié, votre employeur organisera votre désinscription du système d’assurance maladie des salariés en votre nom.

En revanche, si vous êtes couvert par l’assurance maladie nationale, vous devrez vous rendre vous-même à votre bureau local pour déposer une notification de retrait.

Vous devrez vous munir de votre passeport, de votre carte de résident (ou d’un certificat spécial), de votre carte d’assurance et d’une preuve de la date de départ prévue, par exemple un itinéraire de vol. Une fois que vous aurez soumis une notification de retrait accompagnée des autres documents requis, la date d’expiration de votre carte d’assurance sera mise à jour à la date prévue de votre départ. Votre compte sera également soldé au même moment.

Attention vous devrez régler la prime impayée le jour même et tout paiement excédentaire vous sera remboursé (à une date ultérieure).

Soumettre une notification concernant l’organisme d’accueil ou le conjoint

Si vous êtes étudiant, employé ou autre type de résident à moyen ou long terme dont le statut de résidence est basé sur sa relation sociale, vous devez soumettre une notification concernant une notification concernant une organisation contractante lors de votre départ du pays.

Notification concernant une organisation pour l’activité
Type de statut de résident : Professeur, investisseur/gestionnaire d’entreprise, services juridiques/comptables, services médicaux, instructeur, personne transférée à l’intérieur d’une entreprise, stagiaire technique, étudiant ou stagiaire.

Notification concernant une organisation individuelle
Type de statut de résident : Chercheur, ingénieur, spécialiste en sciences humaines/services internationaux, artiste ou travailleur qualifié.

Notification concernant un conjoint
Type de statut de résident : Personne à charge, activités désignées, conjoint ou enfant d’un ressortissant japonais, ou conjoint ou enfant d’un résident permanent.

Dans la plupart des cas, les titulaires retournent dans leur pays d’origine en raison de la cessation de leur emploi ou de leur contrat mais vous devez bien soumettre la notification la plus appropriée à votre situation.

Pour ce faire rendez vous dans un bureau régional d’immigration de votre région ou en l’envoyant par courrier au bureau régional d’immigration. Dans les deux cas, la notification doit être soumise dans un délai de 14 jours à compter du jour où le changement s’est produit.

Rendre sa carte de résident

Lorsqu’un ressortissant étranger séjournant au Japon quitte le pays sans avoir obtenu de permis de rentrée, il doit rendre sa carte de résident (在留カード) à un agent des douanes à son lieu de départ – si vous souhaitez emporter votre carte de résident chez vous, l’agent des douanes percera un trou sur votre carte pour l’invalider et vous la rendra.

Depuis l’entrée en vigueur du système My Number en janvier 2016, le numéro individuel est attribué à chaque résident qui a enregistré son adresse résidentielle au Japon. Rendez votre carte My Number dans votre mairie, si vous revenez au Japon vous garderez le même numéro et une autre carte sera délivrée au retour.

dondon media indépendant

Pour recevoir les derniers articles dondon.media, suivez-nous sur Facebook, Instagram, Twitter, E-mail ou flux RSS 🚨

💕 Faites un don (ETH / ERC20) : 0x4ce4ce4b3fd43e8c16ed3d08092a943ecc06028e

Auteur/autrice : Louis Senpai

Auteur #Actus, #BonsPlans, #Guides, #Culture, #Insolite chez dondon media. Chaque jours de nouveaux contenus en direct du #Japon et en français ! 🇫🇷💕🇯🇵

Vous avez la parole 👇