👋 Les choses Ă  faire avant de quitter le Japon en tant que rĂ©sidant [GUIDE]

Que vous soyez résident à moyen ou long terme, votre séjour au Japon se termine. Voilà la liste des choses à faire avant de partir !

choses à faire avant de quitter le Japon en tant que résidant

Vous devez ĂȘtre Ă  la fois excitĂ© Ă  l’idĂ©e de rentrer chez vous et certainement un peu triste de quitter le Japon… Il est trĂšs important de vous assurer que vous remplissez vos obligations !

Notre guide va donc passer en revue avec vous les choses que vous devez faire avant de quitter le pays.

Anticiper la bonne validité de votre visa

Si vous dĂ©cidez de quitter le Japon lorsque votre visa arrive Ă  expiration, assurez-vous qu’il est toujours valable au moins le jour de votre dĂ©part (sinon demandez le statut de rĂ©sident temporaire).

Ne vous prĂ©sentez surtout pas Ă  l’immigration de l’aĂ©roport avec un visa invalide : vous risqueriez d’ĂȘtre banni du territoire japonais !

Se débarrasser de ses meubles et grosses affaires

AprĂšs avoir prĂ©parĂ© vos bagages, il se peut que vous ayez encore des meubles ou d’autres objets dont vous ne savez pas quoi faire ! Au Japon, vous ne pourrez pas jeter des meubles ou des objets volumineux facilement…

En effet, vous devez les faire rĂ©cupĂ©rer, moyennant souvent un supplĂ©ment. Il est donc parfois plus simple de les vendre sur le marchĂ© de l’occasion ou de les donner Ă  quelqu’un. Si vous souhaitez tout de mĂȘme jeter certaines choses, vous pouvez appeler le service de collecte des encombrants.

Notification de déménagement

Cette notification de dĂ©mĂ©nagement doit ĂȘtre soumise en premier, car les autres demandes, telles que le retrait du systĂšme national de retraite et de l’assurance maladie nationale, ne peuvent ĂȘtre effectuĂ©es avant.

Si vous quittez dĂ©finitivement le Japon vous ĂȘtes tenu de dĂ©poser une notification de dĂ©mĂ©nagement auprĂšs de votre bureau municipal. Si vous dĂ©posez vous-mĂȘme votre notification, il vous suffit d’apporter votre carte de rĂ©sident (ou votre certificat spĂ©cial) et une autre piĂšce d’identitĂ© telle que votre passeport.

La pĂ©riode de soumission peut varier d’une municipalitĂ© Ă  l’autre, mais en gĂ©nĂ©ral, vous pouvez la soumettre deux semaines avant votre dĂ©mĂ©nagement.

Si vous quittez le Japon sans dĂ©poser de notification de dĂ©mĂ©nagement, il se peut que vous deviez payer une cotisation Ă  l’assurance maladie nationale alors que vous avez quittĂ© le Japon ou que votre Ă©ventuelle demande d’indemnitĂ© de pension nationale de retraite japonaise soit refusĂ©e.

RĂ©gler ses derniĂšres factures

Assurez-vous d’avoir reçu vos factures finales (comme celle de votre contrat de tĂ©lĂ©phone) et surtout de les avoir payĂ©es avant de quitter le Japon ! Certaines factures doivent ĂȘtre payĂ©es au comptant et d’autres peuvent vous obliger Ă  laisser de l’argent sur votre compte bancaire : il faut donc bien faire attention avant de vider ce dernier.

Attention de nombreux contrats – surtout pour l’internet et le tĂ©lĂ©phone -possĂšdent des frais de rĂ©siliation anticipĂ©e (gĂ©nĂ©ralement autour de 10 000 yens)…

Procédures relatives à la retraite (si vous avez adhéré au systÚme de retraite japonais)

Les procĂ©dures varient selon que vous ĂȘtes couvert ou non par l’accord international de sĂ©curitĂ© sociale.

Si vous ĂȘtes rĂ©sident Ă  moyen ou long terme et que vous n’ĂȘtes PAS couvert par l’accord international de sĂ©curitĂ© sociale et que vous avez versĂ© des cotisations de retraite pendant 6 mois ou plus, vous avez le droit de demander le versement d’une indemnitĂ© forfaitaire de dĂ©part. Vous devez remplir quelques conditions pour demander le versement d’une somme forfaitaire, mais surtout, vous devez ensuite rĂ©sider en dehors du Japon. Vous devez donc dĂ©poser une notification de dĂ©mĂ©nagement (Ă  l’Ă©tranger) pour demander le versement d’une indemnitĂ© forfaitaire de dĂ©part. En outre, vous ne pouvez pas demander le versement d’une somme forfaitaire avant de retourner dans votre pays. Veillez donc Ă  emporter votre livret de pension dans votre pays.

Si vous ĂȘtes couvert par l’accord international de sĂ©curitĂ© sociale et exemptĂ© du systĂšme de sĂ©curitĂ© sociale japonais, vous n’avez rien Ă  faire. Si vous avez uniquement adhĂ©rĂ© au systĂšme de retraite japonais en vertu de l’accord de sĂ©curitĂ© sociale, vous devez choisir entre la totalisation de votre pĂ©riode de couverture Ă  l’avenir et le versement d’une somme forfaitaire de retrait. Une chose que vous devez garder Ă  l’esprit est que vous ne pouvez pas totaliser votre pĂ©riode de couverture une fois que vous avez quittĂ© le systĂšme de retraite japonais et que vous recevez une indemnitĂ© forfaitaire de retrait.Vous pouvez recevoir plus d’argent Ă  l’avenir si vous ne choisissez pas le versement d’une somme forfaitaire. Choisissez donc avec soin.

Rediriger son courrier (gratuitement)

Votre courrier sera envoyĂ© Ă  votre adresse postale mĂȘme aprĂšs votre dĂ©part si vous ne faites rien… Donc si vous attendiez quelque chose qui devait arriver Ă  votre logement au Japon aprĂšs avoir quittĂ© le pays, vous pouvez toujours le rediriger quelque part au Japon.

Pour ce faire remplissez une notification de changement d’adresse appelĂ©e tenkyo todoke (è»ąć±…ć±Š) au bureau de poste prĂšs de chez vous. Pendant un an au plus, votre courrier sera redirigĂ© gratuitement (au Japon) !

Se dĂ©sinscrire de l’assurance maladie nationale

Tout rĂ©sident Ă  moyen ou long terme rĂ©sidant au Japon est tenu de s’inscrire Ă  un type d’assurance maladie publique. Lorsque vous quittez le Japon, vous devez vous retirer de l’assurance maladie publique Ă  laquelle vous avez adhĂ©rĂ©.

Si vous ĂȘtes salariĂ©, votre employeur organisera votre dĂ©sinscription du systĂšme d’assurance maladie des salariĂ©s en votre nom.

En revanche, si vous ĂȘtes couvert par l’assurance maladie nationale, vous devrez vous rendre vous-mĂȘme Ă  votre bureau local pour dĂ©poser une notification de retrait.

Vous devrez vous munir de votre passeport, de votre carte de rĂ©sident (ou d’un certificat spĂ©cial), de votre carte d’assurance et d’une preuve de la date de dĂ©part prĂ©vue, par exemple un itinĂ©raire de vol. Une fois que vous aurez soumis une notification de retrait accompagnĂ©e des autres documents requis, la date d’expiration de votre carte d’assurance sera mise Ă  jour Ă  la date prĂ©vue de votre dĂ©part. Votre compte sera Ă©galement soldĂ© au mĂȘme moment.

Attention vous devrez rĂ©gler la prime impayĂ©e le jour mĂȘme et tout paiement excĂ©dentaire vous sera remboursĂ© (Ă  une date ultĂ©rieure).

Soumettre une notification concernant l’organisme d’accueil ou le conjoint

Si vous ĂȘtes Ă©tudiant, employĂ© ou autre type de rĂ©sident Ă  moyen ou long terme dont le statut de rĂ©sidence est basĂ© sur sa relation sociale, vous devez soumettre une notification concernant une notification concernant une organisation contractante lors de votre dĂ©part du pays.

Notification concernant une organisation pour l’activitĂ©
Type de statut de rĂ©sident : Professeur, investisseur/gestionnaire d’entreprise, services juridiques/comptables, services mĂ©dicaux, instructeur, personne transfĂ©rĂ©e Ă  l’intĂ©rieur d’une entreprise, stagiaire technique, Ă©tudiant ou stagiaire.

Notification concernant une organisation individuelle
Type de statut de résident : Chercheur, ingénieur, spécialiste en sciences humaines/services internationaux, artiste ou travailleur qualifié.

Notification concernant un conjoint
Type de statut de rĂ©sident : Personne Ă  charge, activitĂ©s dĂ©signĂ©es, conjoint ou enfant d’un ressortissant japonais, ou conjoint ou enfant d’un rĂ©sident permanent.

Dans la plupart des cas, les titulaires retournent dans leur pays d’origine en raison de la cessation de leur emploi ou de leur contrat mais vous devez bien soumettre la notification la plus appropriĂ©e Ă  votre situation.

Pour ce faire rendez vous dans un bureau rĂ©gional d’immigration de votre rĂ©gion ou en l’envoyant par courrier au bureau rĂ©gional d’immigration. Dans les deux cas, la notification doit ĂȘtre soumise dans un dĂ©lai de 14 jours Ă  compter du jour oĂč le changement s’est produit.

Rendre sa carte de résident

Lorsqu’un ressortissant Ă©tranger sĂ©journant au Japon quitte le pays sans avoir obtenu de permis de rentrĂ©e, il doit rendre sa carte de rĂ©sident (ćœšç•™ă‚«ăƒŒăƒ‰) Ă  un agent des douanes Ă  son lieu de dĂ©part – si vous souhaitez emporter votre carte de rĂ©sident chez vous, l’agent des douanes percera un trou sur votre carte pour l’invalider et vous la rendra.

Depuis l’entrĂ©e en vigueur du systĂšme My Number en janvier 2016, le numĂ©ro individuel est attribuĂ© Ă  chaque rĂ©sident qui a enregistrĂ© son adresse rĂ©sidentielle au Japon. Rendez votre carte My Number dans votre mairie, si vous revenez au Japon vous garderez le mĂȘme numĂ©ro et une autre carte sera dĂ©livrĂ©e au retour.

Pour recevoir les derniers articles dondon.media dùs leur publication suivez-nous sur Facebook, Instagram, Twitter, par email ou flux RSS 💕

Auteur/autrice : Louis Senpai

Auteur #Actus, #BonsPlans, #Guides, #Culture, #Insolite chez dondon media. Chaque jours de nouveaux contenus en direct du #Japon et en français ! đŸ‡«đŸ‡·đŸ’•đŸ‡ŻđŸ‡”

Vous avez la parole 👇