♻ Plastique au Japon : gâchis ou écologie ?

Quelle est l’efficacité des plastiques recyclés au Japon et comment affectent-ils l’environnement du pays ?

Au Japon de plus en plus de marques se tournent vers le plastique recyclé et le Japon dispose de politiques parmi les plus strictes en matière de recyclage des plastiques mais tout n’est pas rose dans l’archipel où le plastique reste omniprésent !

🥤 L’utilisation du plastique quotidiennement ancrée dans la culture japonaise contemporaine

Les consommateurs ont tendance à préférer les cadeaux, les produits et les matériaux emballés individuellement. Cette tendance à la consommation d’emballages contribue actuellement à l’augmentation de la consommation de plastique sur l’archipel.

Les consommateurs japonais utilisent jusqu’à 30 milliards de sacs de courses par an. Non seulement cette utilisation du plastique est un problème majeur sur l’archipel mais l’augmentation des déchets exportés vers d’autres pays asiatiques et jetés dans les océans est dramatique ! Selon l’Agence environnementale du Japon, on estime qu’entre 20 000 et 60 000 tonnes de plastique japonais se retrouvent dans la mer chaque année.

Actuellement une bonne partie se déverse dans l’Océan Pacifique, le plus grand tas d’ordures flottant du monde se trouve d’ailleurs être le Great Pacific Water Patch. 3 fois plus grand que la France, il pèse plus de 43 000 véhicules et contient plus de 1,8 million de tonnes de plastique. Ces déchets plastiques dans l’océan ont tendance à se décomposer en microparticules de plastique avec la chaleur et l’exposition à la lumière, contaminant la faune et la flore :

♻ Le Japon reste l’un des pays les plus avancés en matière de recyclage des plastiques

Même si le Japon a pour objectif de maîtriser la chaîne du plastique de bout en bout et bien que le pays soit l’un des plus avancés en matière de politiques de contrôle concernant les plastiques recyclés, il partage les mêmes problèmes de pollution que les autres pays et focalise son attention sur la lutte contre la pollution des océans par les terribles microplastiques.

Une proposition de loi sur le sujet a d’ailleurs été adoptée à l’unanimité par la Chambre haute. Elle encourage notamment les entreprises à mettre fin à l’usage des populaires minuscules billes de plastique dans certains produits cosmétiques tels que gels exfoliants et dentifrices.

La lutte contre les problèmes de déchets et trouver les alternatives et adaptées pour se débarrasser de ces derniers reste une priorité pour l’avenir de l’archipel :

Des réactions citoyennes positives vont faciliter la lutte contre les déchets plastiques au Japon, certains consommateurs changent actuellement leurs habitudes d’achat lorsqu’ils se rendent au supermarché.

Beaucoup de gens apportent désormais des sacs réutilisables lorsqu’ils font leurs courses face aux supermarchés faisant désormais payer les sacs en plastique. Même les magasins de proximité – gros consommateurs d’emballages plastiques – sont en train de mettre fin à l’utilisation de ces produits.

Côté alternatives aux plastiques, la recherche japonaise avance, en particulier dans le domaine du plastique « végétal », ces polymères biodégradables sont semblables à ceux dont on enrobe les capsules de certains médicaments.

Certains regardent aussi vers le passé, où le plastique n’existait pas encore. Jusqu’à la fin de l’ère Meiji, tous les emballages japonais étaient faits en matières végétales locales : paille de riz avec le warazaiku (藁細工), bois, Sasa (笹) ou takekawa de bambou. Les végétaux étaient alors les rois de l’emballage… à méditer :

Pour recevoir les derniers articles dondon.media dès leur publication suivez-nous sur Facebook, Instagram, Twitter, par email ou flux RSS 💕

Auteur/autrice : Louis Senpai

Auteur #Actus, #BonsPlans, #Guides, #Culture, #Insolite chez dondon media. Chaque jours de nouveaux contenus en direct du #Japon et en français ! 🇫🇷💕🇯🇵

Vous avez la parole 👇