🙅 Le Japon condamne le cyber-harcèlement après la mort d’Hana Kimura

La star de Terrace House s’est suicidé après une campagne de cyber-harcèlement à son encontre.

MAJ : ❌ La saison 5 de Terrace House annulée après la mort de Hana Kimura

Les autres participants à l’émission de télé réalité japonais insistent sur le fait que le cyber-harcèlement dont Hana Kimura a été victime sur Twitter a contribué à son décès.

Déprimée et épuisée par les attaques, la jeune femme aurait donc décidé de mettre fin à ses jours.

La World Wonder Wing Stardom (la ligue de catch féminine japonaise) a annoncé la mort de la jeune fille le 23 mai sur son compte Twitter :

La prodution de Terrace House (une populaire émission de télé-réalité japonaise qui réunit des célibataires dans une maison, les participants continuant de vivre normalement en dehors des murs de la maison) a immédiatement soutenu les proches et les fans de Hana Kimura :

Qu’ils aiment ou non Terrace House, les japonais ont été choqués d’apprendre que la catcheuse professionnel Hana Kimura et l’un des membres de l’émission Terrace House de Netflix et Fuji TV, s’est donné la mort à l’âge de 22 ans.

Avec cette affaire, l’idée de contrôler les messages des utilisateurs des réseaux sociaux prend de l’importance au Japon.

Suite au décès, ses amis mettent en garde contre le harcèlement sur leurs différents réseaux sociaux :

La star a subit du harcèlement en ligne suit à un incident avec un autre membre de l’émission : Kimura avait alors perdu son sang-froid face caméra après que sa tenue de catch sur-mesure soit détruite… Ce qui lui a valu une campagne de cyber-harcélement après la diffusion.

Son dernier message sur Instagram montre une photo d’elle avec son chat, postée sans légende mais avec un texte au-dessus de la photo :

Ce dernier message à ses fans et à son chat dit « Je t’aime, vis une longue et heureuse vie. Je suis désolée ».

Kimura, qui a impressionné les téléspectateurs et ses colocataires par son talent pour le catch, a déclaré que l’un des facteurs qui l’a amenée à rejoindre l’émission était le fait qu’elle voulait que davantage de personnes s’intéressent à sa passion…

Espérons que cette histoire puisse aider la société japonaise à évoluer de manière positive concernant le problème du harcèlement. Le ijime (苛め/虐め) en japonais reste très présent à l’école comme au travail, comme dit le proverbe japonais : le clou qui dépasse appelle le coup de marteau.

Le sujet du cyber-harcèlement étant désormais au centre d’un certain nombre de conversations médiatisées par la mort de Kimura, le ministre japonais Sanae Takaichi, a déclaré que le gouvernement allait renforcer l’identification des personnes qui publient des messages diffamatoires en ligne.

Pour recevoir les derniers articles dondon.media dès leur publication suivez-nous sur Facebook, Instagram, Twitter, par email ou flux RSS 💕

Auteur/autrice : Louis Senpai

Auteur #Actus, #BonsPlans, #Guides, #Culture, #Insolite chez dondon media. Chaque jours de nouveaux contenus en direct du #Japon et en français ! 🇫🇷💕🇯🇵

4 réflexions sur « 🙅 Le Japon condamne le cyber-harcèlement après la mort d’Hana Kimura »

Vous avez la parole 👇