🌱 Que penses les jeunes japonais de l’abaissement à 18 ans de l’âge de la majorité

Une récente enquête japonaise montre si les jeunes savent ce qu’ils peuvent et ne peuvent pas faire dans le nouveau cadre légal qui arrivera en 2022 !

Au début du mois, le Japon a célébré seijin shiki (成人式), littéralement la cérémonie de la majorité, en organisant des cérémonies de félicitations pour les personnes qui ont récemment ou qui auront bientôt 20 ans et marque définitivement le passage à l’âge adulte.

En 2018, le gouvernement japonais a approuvé un amendement au code civil du pays qui abaisse l’âge de la majorité légale de deux ans, à 18 ans, le 1er avril 2022. Cependant même après la transition, certains des droits et privilèges actuellement refusés aux mineurs ne seront toujours pas accessibles aux personnes de moins de 20 ans !

D’ailleurs il est tout à fait possible d’être majeurs en Europe mais mineurs au Japon ! Et les mêmes interdictions que les jeunes Japonais décrites ci-dessous s’appliquent…

L’une des principales raisons d’abaisser l’âge de la majorité est de donner aux jeunes de 18 et 19 ans le droit de devenir financièrement et socialement indépendants. Les lycéens japonais obtiennent leur diplôme à l’âge de 17 ou 18 ans, mais ceux qui commencent à travailler au lieu d’aller dans l’enseignement supérieur restent actuellement des mineurs légaux, ce qui signifie qu’ils doivent obtenir l’autorisation de leurs parents pour des choses telles que l’obtention de leur propre appartement et la demande d’une carte de crédit jusqu’à leurs 20 ans !

Line Research a récemment interrogé des lycéens japonais pour savoir ce qu’ils en pensaient, et aussi pour savoir s’ils comprenaient bien la nouvelle situation.

Résumé du sondage Line Research

Sur la question du changement lui même, les filles étaient assez divisées sur la question de savoir si elles étaient d’accord ou non avec l’abaissement de l’âge de la majorité, 32 % d’entre elles étant d’accord avec l’idée d’une majorité légale à partir de 18 ans étant à peine plus élevées que les 27 % qui s’y opposent.

Les garçons, en revanche, sont beaucoup plus enthousiastes à l’idée d’atteindre la majorité plus tôt, avec 48 % de réponses favorables et seulement 15 % d’opposition :

abaissement de deux ans de l'âge de la majorité

L’enquête disponible sur le site Line for Business ici a ensuite demandé aux adolescents s’ils connaissaient les changements spécifiques que subiront les droits des jeunes de 18 ans en demandant :

Savez-vous que les jeunes de 18 ans pourront… ?

  • demander leurs propres cartes de crédit (48 % des filles le savaient, 49 % des garçons le savaient)
  • Vivre seul/signer leur propre bail d’appartement (filles 37 %, garçons 41 %)
  • Faire leurs propres contrats de téléphonie mobile (filles 36 %, garçons 45 %)
  • Changer de résidence ou de statut professionnel sans l’autorisation de leurs parents (filles 30 %, garçons 35 %)
  • Demander un prêt bancaire (filles 25 %, garçons 30 %)
  • Suivre un traitement de conversion sexuelle (filles 12 %, garçons 15 %)

D’autre part, plusieurs choses resteront interdites jusqu’à ce que les adultes de 18 ans atteignent 20 ans :

  • Consommation ou achat d’alcool (filles 89 %, garçons 79 %)
  • Consommation ou achat de produits du tabac (filles 88 %, garçons 78 %)
  • Parier sur des événements tels que les courses de chevaux (filles 39 %, garçons 47 %)

🔎 Source : linebiz.com

Pour recevoir les derniers articles dondon.media dès leur publication suivez-nous sur Facebook, Instagram, Twitter, par email ou flux RSS 💕

Auteur/autrice : Louis Senpai

Auteur #Actus, #BonsPlans, #Guides, #Culture, #Insolite chez dondon media. Chaque jours de nouveaux contenus en direct du #Japon et en français ! 🇫🇷💕🇯🇵

Vous avez la parole 👇