🏆 Histoire du sport au Japon

Le sport est une partie importante de la culture japonaise depuis des siècles. Tant les sports traditionnels comme le sumo et les arts martiaux que les importations occidentales comme le baseball et le basket-ball.

Histoire du sport au Japon

🏹 Sport au Japon pré-Edo (avant 1603)

À cette époque la lutte japonaise traditionnelle, le sumo était central. Occasion religieuse aussi bien qu’événement sportif, de nombreux rituels de sumo étaient et sont encore étroitement associés à la croyance shintoïste.

Autre sport pré-Edo, d’origine chinoise, le kemari (蹴鞠) était une forme de football populaire au Japon pendant la période Heian (794-1185). Il possède toujours un sanctuaire dédié le Shiramine-jingu :

La période Kamakura a été le point de départ de nombreux arts martiaux. Le kyudo est devenu populaire sous le nom de kyujutsu, littéralement les techniques d’arc, comme passe-temps pour la classe des samouraïs.

Le yabusame, tir à l’arc japonaise pratiquée à cheval, a également commencé comme un sport à cette époque, mais il est maintenant considéré comme une cérémonie sacrée :

🗾 Sport à la période Edo (1603 – 1868)

À l’époque d’Edo, le sport est devenu une façon populaire de se divertir au Japon. Le seul problème était qu’ils étaient souvent accompagnés de jeux de hasard… Jouer et de parier sur le sumo sans autorisation était d’ailleur puni… sans grand effet.

De plus à l’époque d’Edo les arts martiaux comme le ju-jitsu étaient populaires mais les écoles évitaient les matchs interscolaires.

Le Kyudo a quant à lui été encouragé par comme passe-temps par l’aristocratie japonaise, des concours ainsi que des tentatives de record étaient souvent organisés. Le 26 avril 1686, un samouraï du nom de Wasa Daihachiro qui participait au concours Toshiya a établi un record inégalé, tirant 13 053 flèches et en atteignant la marque 8 133 fois sur une période de 24 heures :

 Wasa Daihachiro japon

🏆 Sport après la restauration Meiji

Après la restauration Meiji, divers types de sports occidentaux ont été introduits au Japon. À cette époque, les sports occidentaux étaient pratiqués par seulement quelques personnes, mais grâce au système éducatif, ils se sont répandus dans tout le pays.

La pratique du sport a été adoptée comme activité scolaire et les matchs entre universités sont devenus populaires. Au cours des années 1870, des épreuves d’athlétisme, de base-ball, de football, de rugby, de cricket et de patinage sur glace ont été introduites. Fait amusant, en 1911, des autrichiens ont même commencé a donner des cours de ski à l’armée japonaise :

Des sports introduits à l’époque sont devenus petit à petit professionnels, le plus célèbre restant jusqu’à aujourd’hui le base-ball.

Jusqu’après la Seconde Guerre mondiale, la diffusion d’événements sportifs à la radio et à la télévision est devenue courante au Japon et les matchs entre écoles ont commencé à attiré les foules.

La défaite du Japon en 1945 porte un coup sévère aux arts martiaux japonais et va engendrer de nouveaux sport, l’aïkido et le kendo en particulier, responsables selon l’occupant américain de véhiculer une idéologie militariste.

Le kendo sera ainsi interdit après la guerre, mais sa pratique sportive se poursuivra sous le nom de compétition au shinai (竹刀, l’arme utilisée dans la pratique du kendo) jusqu’en 1952 date à laquelle se constitue la Fédération Japonaise.

Après la Seconde Guerre mondiale le tennis de table, le golf, la boxe et l’escrime et beaucoup d’autres sports occidentaux se développent avec plus ou moins de succès au Japon.

Petit à petit des séries de manga avec des histoires à thème sportif (ス ポ 根 supokon, contraction ス ポ ー ツ supōtsu et 根性 Konjo) ont contribué à attirer les plus jeunes vers des sports un peu moins populaires, comme le volley-ball avec Haikyū!! (ハイキュー!!), le football avec Captain Tsubasa (キャプテン翼), le basket-ball avec Slam Dunk (スラムダンク) :

Le genre du sport est l’un des plus anciens, aimé et prolifique de la bande dessinée japonaise. Les premières sériesde manga a été produite au milieu des années 60 :

  • Étoile des géants – 1966 série manga sur base-ball.
  • Speed Racer – 1966 manga sur l’automobile.
  • Ashita no Joe – 1968 série manga sur boxe.
  • Kurenai Sanshiro – 1968, le manga judo.
  • Ashita Tenki ni Naare – 1969 série manga sur golf

Notez que les sports automobiles sont aussi devenus très populaire au Japon pendant l’ère Showa, en particulier dans le dernier tiers du XXe siècle.

Aujourd’hui les sports professionnels les plus populaires au Japon sont le baseball, le football, le golf, le tennis et le sumo :

Sport professionnels préférés des japonais20052011201320162017
Baseball (Nippon Professional Baseball)51.7%45.1%48.4%42.8%45.2%
Sumo17.1%15.1%15.8%21.8%27.3%
Football (J. League)22.8%28.9%36.0%26.2%25.0%
Tennis (Japan Open)N/AN/AN/A20.6%21.7%
Golf (JLPGA Tour)16.9%19.9%16.0%13.4%13.7%
Boxe7.8%7.7%7.8%9.8%9.2%
Basket-ball (B.League)N/AN/AN/AN/A6.0%
Sports automobiles6.2%7.7%7.0%7.0%5.2%
Puroresu4.2%3.1%3.5%4.7%3.8%
Autres8.0%5.7%7.8%3.7%7.8%
Pas de pratique sportive24.4%22.0%18.9%24.0%18.2%

De nos jours le sport est principalement diffusé sur internet et sur les chaînes de télévision J Sports (1, 2, 3, 4), d’ailleurs si vous souhaitez regarder le sport japonais à la télévision nous vous avons créé un guide dédié.

🚴‍♂️ Les sports japonais reconnus aux jeux olympiques

Le judo est reconnu comme un événement officiel des Jeux olympiques depuis les Jeux olympiques d’été de 1964 à Tokyo.

Les courses de vélo keirin sont également devenues une épreuve des Jeux olympiques depuis les Jeux olympiques d’été de 2000 à Sydney.

Pour recevoir les derniers articles dondon.media dès leur publication suivez-nous sur Facebook, Instagram, Twitter, par email ou flux RSS 💕

Auteur/autrice : Louis Senpai

Auteur #Actus, #BonsPlans, #Guides, #Culture, #Insolite chez dondon media. Chaque jours de nouveaux contenus en direct du #Japon et en français ! 🇫🇷💕🇯🇵

22 réflexions sur « 🏆 Histoire du sport au Japon »

Vous avez la parole 👇