👮 Comment la police japonaise traite les étrangers

Vous êtes au Japon et vous devez voir la police, voilà quelques conseils pour ne pas créer un choc culturel qui pourrait vous attirer des ennuis !

Comment la police japonaise traite les étrangers

Au Japon, l’Agence nationale de la police (警察庁) s’occupe de l’ensemble des services de police de manière neutre et apolitique.

Se faire arrêter va certainement ne pas être une partie de plaisir (comme partout), et dans ce dernier cas la police japonaise dispose d’ailleurs de leur propre art martial : le taihojutsu (逮捕術) ou art de l’arrestation.

À lire aussi sur dondon.media : 🤛 Arts martiaux japonais : liste et présentation

Honnêtement, nous n’avons jamais entendu ou eu l’impression que nos vies étaient en danger avec des policiers japonais (contrairement à d’autres polices internationales)…

Et quoi qu’il en soit du débat qui fait rage chez les étrangers au Japon, voilà quelques conseils pour ne pas créer un quiproquos culturel qui pourrait vous attirer des ennuis avec le système judiciaire japonais autrement plus retord !

Rappelons que le gouvernement japonais a le droit internationalement reconnu de juger les étrangers ainsi que ses propres ressortissants sur son territoire. Toute personne qui enfreint la loi au Japon est donc susceptible d’être poursuivie par le système juridique japonais (si une personne est reconnue coupable et condamnée à une peine d’emprisonnement par un tribunal japonais et purgée dans une prison japonaise).

👮 La police japonaise s’ennuie ?

Cette idée selon laquelle les policiers japonais sont tellement dépourvus de crimes à traiter qu’ils ont commencé à s’inventer des occupations pour tromper l’ennui est fausse.

Même si selon les statistiques des Nations Unies, le taux d’incidence des crimes – violents – tels que les meurtres, les enlèvements, les viols et les vols est très faible au Japon, la criminalité est bien présente sur l’archipel.

En effet bon nombre de crimes (les crimes au sein des familles ou dans la mafia…) sont très peu médiatisés – quand les victimes ne sont pas dissuadés de porter plainte…

👮 La police ne se soucie généralement pas des étrangers…

En effet la police japonaise va généralement faire respecter les règles expressément et calmement !

Les étrangers qui ont affaire à la police japonaise font généralement des choses qui, chez eux, n’engendreraient pas de « gros » problèmes.

Ils sont souvent choqués après les faits que ces choses soient un problème au Japon : une bagarre à coups de poing ou fumer de la marijuana peuvent avoir de graves conséquences au Japon, entraînant une longue peine d’emprisonnement et l’expulsion.

La police commence généralement l’interrogatoire initial avant que vous ne voyiez un avocat (d’ailleurs si vous ne pouvez pas communiquer en japonais, il est important d’en informer l’agent et de demander un interprète).

👮 Mais vous risquez d’être mis en cause plus rapidement que des citoyens japonais

Soyez conscients que même si vous êtes impliqué dans un délit mineur, en tant qu’étranger, vous avez plus de chances d’être mis en examen qu’un ressortissant japonais.

La police japonaise tolère souvent la première infraction; mais en ce qui concerne les étrangers, les autorités traitent l’affaire comme elles le feraient pour un récidiviste.

Vous n’êtes pas obligé de répondre aux questions de la police si vous ne le souhaitez pas. Votre droit de garder le silence est garanti par la Constitution japonaise, cependant, dans la réalité, cela peut renforcer les soupçons dans l’esprit de l’enquêteur.

Dans tous les cas donnez le plus rapidement possible votre visa et un numéro de téléphone d’avocat afin qu’ils le contactent directement. Retenez qu’un faux aveu est dangereux au Japon. Vous ne devez jamais admettre un acte que vous n’avez pas commis.

👮 Ils vous enverront certainement balader si vous allez les voir avec une plainte qu’ils peuvent ignorer

Si vous êtes victime : par exemple un commerçant vous vole un peu de monnaie ou vous fait payer trop cher, vous avez subit une agression sans « preuve »…

Pour ce genre de problèmes, si vous êtes uniquement de passage au Japon on peut dire que la police n’interviendra certainement pas sans votre investissement.

Vous devrez certainement insister et amener un maximum d’informations si c’est un problème important pour vous et que vous souhaitez faire intervenir la police !

👮 Au quotidien, vous êtes plus souvent ignoré que les citoyens japonais

On ne vous manquera certainement pas de respect, mais on peut vous ignorer…

Même si vous sortez de l’ordinaire, vous avez peu de chance d’être arrêté dans la rue et encore moins d’être fouillé par un policier en patrouille :

Pour recevoir les derniers articles dondon.media dès leur publication suivez-nous sur Facebook, Instagram, Twitter, par email ou flux RSS 💕

Auteur/autrice : Louis Senpai

Auteur #Actus, #BonsPlans, #Guides, #Culture, #Insolite chez dondon media. Chaque jours de nouveaux contenus en direct du #Japon et en français ! 🇫🇷💕🇯🇵

9 réflexions sur « 👮 Comment la police japonaise traite les étrangers »

Vous avez la parole 👇