🚔 Les émeutes aux USA incitent des Japonais à manifester contre le profilage racial de la police [VIDEO]

Huit jours après qu’un étranger ait été filmé en train d’être arrêté par la police japonaise, une manifestation agitée survient à Shibuya.

Alors que des Américains protestent contre la violence injustifiée qui a entrainé la mort de George Floyd, les tensions augmentent au Japon des suites d’un incident que beaucoup condamnent comme un profilage racial de la police japonaise.

En effet, au Japon lorsqu’une voiture est arrêtée par la police sur la route, des haut-parleurs sont normalement utilisés pour demander au conducteur de se garer et une fois la voiture arrêtée, un policier s’approche du véhicule du côté du conducteur et lui explique la raison pour laquelle il a été arrêté. En cas d’infraction à la loi, le conducteur est invité à quitter son véhicule pour s’asseoir dans la voiture de police pendant que des documents lié à l’infraction sont remplis et signés dans le calme.

Hors vers 13 heures le 22 mai dernier dans le quartier de Shibuya à Tokyo un incident entre la police japonaise et un conducteur a été filmé largement diffusé en ligne :

Deux policiers tiennent un homme à terre devant un véhicule de police sur une route très fréquentée. L’homme en train d’être arrêté d’origine kurde explique à plusieurs reprises en japonais « Je n’ai rien fait » et « Cours, cours ! » puis il demande à la personne qui filme la scène de l’aider.

La vidéo montre un des policier en train de forcer l’homme kurde à s’agenouiller. En effet les policiers japonais sont formés à l’utilisation des techniques d’arrestation (taiho-jutsu). Ils utilisent des mouvements de judo sans avoir recours à des armes à feu pour maîtriser des individus :

Bien que ce qui s’est réellement passé avant les événements de la vidéo ne soit pas vérifié, l’incident a réveillé la question du profilage racial dans la société civile japonaise…

Il n’est pas rare que les personnes présentant des caractéristiques physiques non japonaises soient arrêtées par la police dans la rue et qu’on leur demande de présenter une pièce d’identité – généralement pour vérifier la validité du visa.

Motivés par les manifestations américaines contre les dérives de la police, un groupe d’environ 250 personnes a lancé une manifestation traversant Shibuya jusqu’au poste de police avec des pancartes « f*** the police » et « fire racist cops » en anglais et en japonais.

Et fait plutôt rare ces dernières années au Japon, la tension est montée d’un cran une fois les manifestants arrivés au poste de police.

Ces événements récents sont révélateurs d’une tension palpable aussi au Japon sur le sujet du profilage racial :

Pour recevoir les derniers articles dondon.media dès leur publication suivez-nous sur Facebook, Instagram, Twitter, par email ou flux RSS 💕

Auteur/autrice : Louis Senpai

Auteur #Actus, #BonsPlans, #Guides, #Culture, #Insolite chez dondon media. Chaque jours de nouveaux contenus en direct du #Japon et en français ! 🇫🇷💕🇯🇵

Vous avez la parole 👇