💖 Amae : le concept japonais de l’attachement 

C’est une notion essentielle pour comprendre les relations sociales japonaises fondées sur des valeurs confucéennes japonisées.

Amae concept japonais

Il est bien connu que les Japonais sont un peuple qui a mis l’accent sur l’unité du groupe et le collectivisme depuis des millénaires.

Les bonnes relations sociales entre japonais sont fondées sur les valeurs de la bénévolence, courtoisie, loyauté, fidélité et d’obéissance mutuelles. Et l’amae (甘え) incorpore bien tous ces concepts en un terme.

Ce terme a été popularisé par le japonais Takeo Doi dans son livre The Anatomy of Dependence (amae no kozo), publié initialement en 1971 en japonais.

À lire aussi sur dondon.media : Santé au Japon

Lors de l’un de ses séjours aux Etats-Unis, Doi prend conscience que plus les sociétés sont individualistes (chacun est responsable de soi), plus le déficit de sentiment d’attachement génère égoïsme, narcissisme, agressivité ou encore emprise.

Le concept qu’il a mi en lumière a une incidence considérable sur tous les aspects de la vie japonaise.

💖 Pourquoi l’amae est si important pour comprendre le Japon 

Pas de secret ici, c’est un concept de base à appliquer dans ses relations sociales au Japon pour maintenir facilement cette fameuse harmonie japonaise qui fascine tant d’étrangers…

On peut aussi traduire amae par « dépendre et présumer de la bienveillance des autres ». Pour ceux d’entre vous qui parle un peu japonais, pensez à la phrase équivalente à enchanté : « yoroshiku onegaishimasu », littéralement traduisible par « s’il vous plaît, prenez soin de moi ».

Cette mutualité confucéenne s’illustre assez bien dans les concepts de droit et devoir en Occident. En japonais le verbe amaeru a une connotation distincte de douceur et est généralement utilisé pour décrire l’attitude ou le comportement d’un enfant envers sa mère.

Les Japonais font une forte distinction entre l’intérieur et l’extérieur (selon votre position et votre statut social, vous êtes toujours à l’intérieur ou à l’extérieur d’un groupe social particulier au Japon), et ils appliquent souvent strictement des attitudes différentes en fonction du groupe pour lequel vous êtes associé : par exemple entre membres de la famille, les amis ou encore sur le lieu de travail.

Les Japonais vont donc sentir beaucoup d’obligation pour d’autres personnes envers lesquelles ils ont de la retenue. Et paradoxalement pour les occidentaux, ils n’exprimeront souvent pas autant d’appréciation aux personnes dont ils sont proches, avec qui ils peuvent simplement faire preuve d’amaeru : se rendre disponible pour l’autre et recevoir dans une libre interdépendance.

Pour recevoir les derniers articles dondon.media dès leur publication suivez-nous sur Facebook, Instagram, Twitter, par email ou flux RSS 💕

Auteur/autrice : Louis Senpai

Auteur #Actus, #BonsPlans, #Guides, #Culture, #Insolite chez dondon media. Chaque jours de nouveaux contenus en direct du #Japon et en français ! 🇫🇷💕🇯🇵

Vous avez la parole 👇