👀 Enami Nobukuni – T. Enami [BIOGRAPHIE]

Artiste versatile et unique en son genre, il était aussi le photographe japonais le plus prolifique de l’époque Meiji.

Enami Nobukuni

Enami Nobukuni ou sous pseudonyme T. Enami (江南 信 國). On pense que le T. de son pseudo représentait Toshi, bien qu’il ne l’ait jamais précisé sur aucun document connu :

t enami portrait

Né à Edo (aujourd’hui Tokyo) en 1859, Enami a d’abord été étudiant et assistant du photographe Ogawa Kazumasa. Après quelques années, il ouvre un studio sur Benten-dori à Yokohama en 1892.

À lire aussi sur dondon.media : 🎞️ Histoire du cinéma japonais : meilleurs films d’avant guerre [VIDÉOS]

À quelques portes de lui se trouve le studio du déjà bien connu Tamamura Kozaburo. Ce dernier et Enami travaillent ensemble sur au moins trois projets photographiques connexes au fil des années…

portrait enami

Enami est devenu un artiste versatile et unique car il était le seul photographe de sa période connu pour travailler dans tous les formats y compris la production degrand format compilées dans ce que l’on appelle communément « Yokohama Albums ».

Yokohama Albums t enami

Enami est devenu le photographe japonais le plus prolifique d’images petit format telles que la vue stéréoscopique et les diapositives en verre.

Les meilleurs d’entre eux ont été délicatement teintés à la main. Ses images dans tous les formats parurent finalement dans des livres et des périodiques ayant des tirages de plusieurs millions.

Les vues stéréoscopiques japonaises d’au moins 3 éditeurs américains étaient entièrement constituées d’images de T. Enami :

portrait enami gif

Fait incroyable, il a survécu au grand tremblement de terre du Kanto en 1923 et a reconstruit son atelier qui avait été détruit par le tremblement de terre et l’incendie qui a suivi.

Après sa mort à 70 ans en 1929, son premier fils Tamotsu a repris le studio jusqu’à ce qu’il soit à nouveau démoli en 1945 par les bombardements alliés de Yokohama pendant la Seconde Guerre mondiale…

Le plus grand honneur posthume conféré à Enami a peut-être été la sélection d’une de ses images pour être la seule photographie en médaillon apparaissant sur la couverture de la première édition de la monumentale Odyssey, The Art of Photography du National Geographic dont il était un des premiers contributeurs.

dondon media indépendant

Pour recevoir les derniers articles dondon.media, suivez-nous sur Facebook, Instagram, Twitter, E-mail ou flux RSS 🚨

💕 Faites un don (ETH / ERC20) : 0x4ce4ce4b3fd43e8c16ed3d08092a943ecc06028e

Auteur/autrice : Louis Senpai

Auteur #Actus, #BonsPlans, #Guides, #Culture, #Insolite chez dondon media. Chaque jours de nouveaux contenus en direct du #Japon et en français ! 🇫🇷💕🇯🇵

Vous avez la parole 👇