⚖️ Mark Karpelès, du bitcoin à la Cour suprême du Japon

Ce pionnier du trading de bitcoin est entre les mains de la justice japonaise depuis quelques années.

Ce jeudi 11 juin, la cour japonaise a confirmé la décision du tribunal de première instance selon laquelle le français Mark Karpelès, 34 ans, ex patron de Mt Gox est coupable de manipulation de données électroniques. Cette condamnation avec sursis permet à l’informaticien de ne pas purger une peine de prison.

Il reste critique de ces conditions de prison avec sursis et il ne reste a Mark Karpelès plus qu’un recours à la Cour suprême japonaise (最高裁判所) pour clamer son innocence !

À lire aussi sur dondon.media : 💸 Au Japon, les investisseurs se bousculent pour acheter du Bitcoin

Il a fait faillite en 2014 après un piratage de son site et le vol de plus de 600 000 bitcoins. Mark Karpelès a ensuite été arrêté en août 2015 et détenu au Japon pendant 11 mois dans l’attente de son procès.

Il risquait alors une peine de 10 ans de prison selon le réquisitoire du procureur qui a insisté sur l’abus de confiance de l’entrepreneur.

Le tribunal du district de Tokyo l’avait condamné à deux ans et six mois de prison avec un sursis de quatre ans. Dans son verdict, le tribunal du district de Tokyo avait estimé que l’ex patron avait manipulé des données pour nuire à ses clients.

Mt Gox fut à son époque la plus grande plateforme mondiale de trading de bitcoins, l’ancien patron a insisté sur le fait qu’il n’avait jamais touché aux fonds de ses clients mais qu’il avait été volé par un hacker.

Pour recevoir les derniers articles dondon.media dès leur publication suivez-nous sur Facebook, Instagram, Twitter, par email ou flux RSS 💕

Auteur/autrice : Louis Senpai

Auteur #Actus, #BonsPlans, #Guides, #Culture, #Insolite chez dondon media. Chaque jours de nouveaux contenus en direct du #Japon et en français ! 🇫🇷💕🇯🇵

Vous avez la parole 👇