☀️ Découvrez l’inventeur des emoji modernes, Shigetaka Kurita

Partez à la découverte du premier set d’emoji né au Japon dans la société NTT Docomo.

C’est en 1999 que la société japonaise de téléphonie mobile NTT Docomo a lancé un set de 176 émoticônes pour les téléphones portables japonais.

Le mot emoji vient du japonais : « e » qui signifie (絵, image) et « moji » (文字, personnage).

Ce premier set d’emoji conçu sur une grille de douze par douze pixels a grandement facilité la pratique naissante de la messagerie textuelle mobile face aux habituelles conversations téléphoniques au Japon. Ils modifient aujourd’hui notre manière de communiquer et créent un langage nouveau partagé dans le monde entier.

C’est Shigetaka Kurita (栗田穣崇), un designer de NTT DOCOMO qui a décidé d’inclure ces illustrations de phénomènes météorologiques, de pictogrammes représentant des symboles connus comme le cœur, l’ampoule ou la voiture et une gamme d’expressions faciales aux mobiles de la marque.

S’inspirant de sources aussi variées que les romans graphiques japonais, les hiéroglyphes, la police de caractères Zapf Dingbats, et les émoticônes déjà courantes sur internet, comme les Kaomoji japonais :

Ces nouveaux set d’emoji combinés au texte permettent d’offrir des propos plus nuancée à la vitesse de l’éclair. Ils réaffirment les sentiments humains dans l’espace abstrait de la communication électronique.

Désormais ce sont les stickers qui s’incrustent sur toutes les plates-formes de messagerie et en premier lieu sur Line au Japon. Ces éléments graphiques sont aussi destinés à être envoyés à ses contacts à la manière des illustres emojis et peuvent désormais être intégrés à des photographies. Line génère une bonne partie de ses revenus grâce à la vente de ces stickers.

En moins de 20 ans, le travail de Shigetaka Kurita a tellement évolué que même lui se dit dépassé par sa création, devenu presque un élément de mode vintage :

Son nom n’est pas si connu au Japon en dehors des cercles de technophiles et il ne touche pas un centime pour son invention. Il a cependant obtenu la postérité ailleurs… Le Museum of Modern Art de New York a désigné son oeuvre comme un design exceptionnel qui a eu le pouvoir de changer le mode de vie de l’humanité.

Si vous y regardez bien, l’âme des sets d’emoji et de stickers que l’on retrouve sur tous nos logiciels de messageries actuels n’est pas sans rappeler les humbles dessins pixelisés de Kurita.

Pour recevoir les derniers articles dondon.media dès leur publication suivez-nous sur Facebook, Instagram, Twitter, par email ou flux RSS 💕

Auteur/autrice : Louis Senpai

Auteur #Actus, #BonsPlans, #Guides, #Culture, #Insolite chez dondon media. Chaque jours de nouveaux contenus en direct du #Japon et en français ! 🇫🇷💕🇯🇵

Vous avez la parole 👇