⛵ Le premier Japonais ayant visité la France

Hasekura Tsunenaga, premier samouraï japonais qui a voyagé à travers le monde avait aussi visité la France via le port… de Saint-Tropez !

premier Japonais ayant visité la France Hasekura Tsunenag

Hasekura Tsunenaga (支倉六右衛門常長) aussi appelé Don Felipe Francisco Hasekura (après sa conversion au christianisme), il est le premier japonais à avoir visité la France au 17ème siècle. Il nait en 1571 et meurt en 1622 dès suites d’une maladie.

Samouraï japonais, vassal du daimyo de Sendai, Date Masamune, il dirigea une ambassade vers la Nouvelle-Espagne puis l’Europe entre 1613 et 1620.

À lire aussi sur dondon.media : 🇫🇷🤝🇯🇵 Chronologie des relations franco-japonaises

En 1613, son père était condamné à mort pour corruption et tout ce qui lui appartenait fût confisqué. Pour rétablir l’honneur de sa famille, Hasekura se mis au service de Date Masamune. Cette nouvelle vie de diplomate, l’emmena très loin de l’archipel.

Il fut en effet le tout premier officiel japonais envoyé aux Amériques, et lorsqu’il se rendit en France, permit le premier contact direct connu entre Français et Japonais… au port de Saint-Tropez ! Peu après, François Caron devient la première personne d’origine française à mettre le pied au Japon et ce en 1619.

Hasekura Tsunenaga expliquait à l’époque dans son récit de voyage : « Je fus précédemment envoyé en tant qu’ambassadeur de Date Masamune, qui règne sur le royaume d’Oxu (奥州),la partie orientale du Japon de l’époque, bien qu’il ne soit pas encore ressuscité au travers du baptême, a reçu le catéchisme, et est désireux que la foi chrétienne soit prêchée dans son royaume, avec un autre noble de sa Cour, Philippus Franciscus Faxecura Retuyemon, à la Curie romaine et à celui qui a la charge du siège apostolique, Sa Sainteté le pape Paul V. »

Le 28 octobre 1613, il quitta le Japon a bord d’un grand navire monté en seulement 45 jours a Toshima-Tsukinoura pour traverser le Pacifique et parvenir à Acapulco. Il était alors à la tête de 180 personnes !

À lire aussi sur dondon.media : 💣 Pourquoi les Japonais ont attaqué Pearl Harbor

Après trois mois de voyage dans l’Océan Pacifique, toute la délégation japonaise a été reçue lors d’une prestigieuse cérémonie à Acapulco, au Mexique…

⛵ Le voyage du premier Japonais en Europe et en France

En prenant le cap pour sa mission diplomatique en Europe, Hasekura n’emporta que 30 personnes avec lui et a changea de navire à La Havane, à Cuba.

L’ambassadeur japonais débarqua à Séville en octobre 1614, mais ne rencontrera le roi qu’en janvier 1615. À cette époque, il fût baptisé sous le nom de Felipe Francisco Hasekura.

Pour atteindre l’Italie, les Japonais ont dû faire escale à Saint-Tropez, dans le sud de la France. Cette visite a été enregistrée dans les chroniques de la ville comme première visite officielle d’un Japonais en France :

On peut retrouver dans des archives parvenues jusqu’à nos jours les textes suivant relatant l’étape française d’Hasekura Tsunenaga appelé par les français « Philip Francis Faxicura, ambassadeur au Pape, de Date Masamunni, roi de Woxu au Japon »  :

« Il y a huit jours qu’il passa a St Troppez un grand seigneur Indien, nomme Don Felipe Fransceco Faxicura, Ambassadeur vers le Pape, de la part de Idate Massamuni Roy de Woxu au Jappon, feudataire du grand Roy du Japon et de Meaco. Il avoit plus de trente personnes a sa suite, et entre autres, sept autres pages tous fort bien vetus et tous camuz, en sorte qu’ilz sembloyent presque tous freres. Ils avaient trois fregates fort lestes, lesuqelles portoient tout son attirail. Ils ont la teste rase, execpte une petite bordure sur le derrier faisant une flotte de cheveux sur la cime de la teste retroussee, et nouee a la Chinoise […]. » « […] Ilz se mouchent dans des mouchoirs de papier de soye de Chine, de la grandeur de la main a peu prez, et ne se servent jamais deux fois d’un mouchoir, de sorte que toutes les fois qu’ilz ne mouchoyent, ils jestoyent leurs papiers par terre, et avoyent le plaisir de les voir ramasser a ceux de deca qui les alloyent voir, ou il y avoit grande presse du peuple qui s’entre batoit pour un ramasser principallement de ceux de l’Ambassadeur qui estoyent hystoriez par les bordz, comme les plus riches poulletz des dames de la Cour. Ils en portient quantite dans leur seign, et ils ont apporte provision suffisante pour ce long voyage, qu’ilz sont venus faire du deca […]. » « […] Le ses epees et dagues sont faictes en fasson de simmetterre tres peu courbe, et de moyenne longueur et sont sy fort tranchantz que y mettant un feuillet de papier et soufflant ilz couppent le papier, et encore de leur papier quy est beaucoup plus deslie que le nôtre et est faict de soye sur lesquels ils escrivent avec un pinceau. » « […] Quand ilz mangeoient ils ne touchent jamais leur chair sinon avec deux petits batons qu’ils tiennent avec trois doigts. »

— Relations de Mme de St Troppez, octobre 1615, bibliothèque Inguimbertine, Carpentras

En novembre 1615, Hasekura rencontra le pape Paul V et lui a remis deux lettres dorées en japonais et en latin. En contrepartie, le Sénat lui accorda la citoyenneté romaine en plus d’un titre honorifique.

Les Européens ont gardé une certaine réserve à l’égard des demandes d’Hasekura. En effet, au même moment et face aux visites chrétienne an Japon, le nouvel empereur Tokugawa Hidetada imposait le Sakoku sur tout le territoire japonais : politique d’isolement, hostile à toute activité étrangère…

dondon media indépendant

Pour recevoir les derniers articles dondon.media, suivez-nous sur Facebook, Instagram, Twitter, E-mail ou flux RSS 🚨

💕 Faites un don (ETH / ERC20) : 0x4ce4ce4b3fd43e8c16ed3d08092a943ecc06028e

Auteur/autrice : Louis Senpai

Auteur #Actus, #BonsPlans, #Guides, #Culture, #Insolite chez dondon media. Chaque jours de nouveaux contenus en direct du #Japon et en français ! 🇫🇷💕🇯🇵

Vous avez la parole 👇