🔞 Il décode les mosaïques des vidéos japonaises pour adultes (ça tourne mal)

La police japonaise a ainsi mis fin à une série de décodage de vidéos censurées utilisant l’IA qui aura duré neuf mois…

japonais décode mosaïques vidéos jav

Bien que le Japon adore les divertissements pour adultes, il est interdit d’y montrer des rapports sexuels non censurés… Ceci oblige par exemple les monteurs de films pour adultes à placer une mosaïque qui masque les organes sexuels.

Et lundi dernier, les agents de la police préfectorale de Kyoto sont passés à l’action envers un contrevenant plutôt ingénieux. Ils ont arrêté un homme de 43 ans résidant à Takasago, dans la préfecture de Hyogo. Ce japonais, auteur de décodages, avait ainsi enlevé des mosaïques dans des vidéos pour adultes japonaises, mais comment diable ?

À lire aussi sur dondon.media : 🍣 Nyotaimori au Japon : tradition, art, sensualité et sushi

Comment a-t-il décodé les mosaïques des vidéos japonaises pour adultes

À l’aide d’un programme d’apprentissage automatique et d’une IA, l’homme de Hyogo a pu recréer ce à quoi l’image non censurée aurait ressemblé à l’origine et l’a placé sur les mosaïques.

En d’autres termes, il n’effaçait pas la mosaïque floue de la version censurée, mais ajoutait une superposition animée qui ressemblait à du sexe non censuré, par-dessus la mosaïque de la censure !

Pourquoi la police a arrêté le décodeur

L’administration japonaise lui a principalement reproché d’offrir ses services par l’intermédiaire de son site web. Il y acceptait les demandes d’internautes pour regarder tel ou tel vidéo sans mosaïque, puis se mettait au travail et réalisait leurs rêves !

Après avoir terminé le remontage des vidéos, il publiait des échantillons des versions sans mosaïque sur son site Web et proposait à la vente les versions complètes.

Selon les enquêteurs, entre décembre et août, il a vendu environ 12 000 vidéos à 200 utilisateurs enregistrés sur son site, gagnant ainsi environ 11 millions de yens (soit environ 100 000 euros).

La police a donc arrêté l’homme pour affichage de médias obscènes enregistrés. Il est également accusé de violation du droit d’auteur. Notez que s’il avait gardé privées ses vidéos, il aurait probablement pu éviter tout problème avec la loi japonaise !

🔎 Source : kyoto-np.co.jp

Pour recevoir les derniers articles dondon.media dès leur publication suivez-nous sur Facebook, Instagram, Twitter, par email ou flux RSS 💕

Auteur/autrice : Louis Senpai

Auteur #Actus, #BonsPlans, #Guides, #Culture, #Insolite chez dondon media. Chaque jours de nouveaux contenus en direct du #Japon et en français ! 🇫🇷💕🇯🇵

Vous avez la parole 👇