⛩️ La période Heian du Japon (794 à 1185) en bref

Découvrez la période de Heian (平安時代), une des subdivisions anciennes et traditionnelles de l’histoire du Japon.

peinture période Heian Japon

Cette période, précédée par l’époque de Nara, commence en 794 et se termine en 1185 avec l’époque de Kamakura.

C’est une période de l’histoire du Japon où les influences chinoises commencèrent à décliner et où la culture nationale se développa.

À lire aussi sur dondon.media : ⏳ Chronologie du Japon (dates, périodes, faits historiques)

Elle est également considérée comme l’apogée de la cour impériale japonaise : comme lors de l’ère Nara, le début de l’ère Heian fût le théâtre d’un fort développement culturelle, notamment grâce à l’invention d’une nouvelle forme d’écriture japonaise, de la peinture dans le style japonais, Yamato-e, de l’architecture et du développement de la culture bouddhiste.

Fait intéressant, l’hymne national actuelle du Japon, le Kimi Ga Yo, a été écrit à cette époque, vers 800.

Cette période montre aussi les premières failles de l’Âge d’or du pouvoir impérial et qui allaient mener à la chute de l’Empire, et à l’apparition du shogunat.

L’ancienne capitale, Nara, est abandonnée au profit de la création de Heian-kyo en 794 et désormais appelé, Kyoto. Elle est bâtie sur le même plan que Nara, sur une plus grande échelle :

carte heian japon

Connu comme l’un des empereurs les plus puissants de l’histoire du Japon, l’Empereur Kammu, en partie d’origine coréenne, a choisi cette ville pour renforcer le pouvoir impérial. Kyoto disposait d’un meilleur accès à la mer, un accès fluvial via la rivière Yodo qui débouche dans la baie d’Osaka en plus d’un accès aux provinces de l’Est.

Au cours de l’ère Heian, les sectes bouddhistes Tendai et Kukai furent misent en avant par les aristocrates japonais. L’empereur Kammu va par exemple soutenir fortement le courant Tendai et les propriétés foncières du clergé grandirent sans commune mesure.

L’Empereur Kammu pavait la route de l’Empire vers la puissance et mourut en 806, laissant derrière lui une succession contestée. Les grands nobles ont commencé à retrouver le pouvoir qu’ils avaient perdu lors des réformes de la période Yamato.

L’étendue des terres contrôlées par les nobles appelées shoên allaient en s’accroissant rapidement. Ces parcelles de grande taille étaient ainsi dirigées depuis un château (un peu comme dans le système féodal mais sans les serfs).

Par ailleurs à cet époque les monastères commencèrent eux aussi à former des shoên, et prirent aussi poids important dans l’économie du pays.

En raison de leur statut religieux, les monastères échappent aux impîts et causèrent de graves pertes financières pour l’administration.

La famille Fujiwara (藤原氏), groupe de puissants nobles du Japon, possédait alors les plus immenses étendues cultivables situées dans le Nord du pays. Un peu comme le clan Soga par le passé, elle se rapprocha peu à peu du siège du pouvoir via des mariages avec la famille impériale.

Le neuvième siècle est marqué par les Fujiwara. Ils ont assumé la chefferie du cabinet impérial et plusieurs d’entre eux ont assumé le poste de gouverneur. L’administration des affaires de l’empire passa sous leur contrôle.

藤原氏 Fujiwara

⛩️ Fin de la période Heian et développement de la classe militaire

Maintenir une armée impériale conséquente devint de plus en plus problématique. Peu à peu, la gestion des questions militaires devint autant, si ce n’est plus, du ressort des familles nobles que de l’administration impériale.

En effet le contrôle de gigantesques shoên était à la fois la raison et le moyen de développer des forces armées : ils permettaient de payer et de nourrir les troupes qui les défendaient.

Des milices privées, qu’elles soient sous les ordres des familles nobles ou des ordres religieux poussèrent une nouvelle classe sociale, celle des bushi, plus tard appelés samouraï. Les familles Taira, Fujiwara et Minamoto y occupaient le devant de la scène guerrière.

En 935, Taira no Masakado se soulève dans le Kanto, c’est la première fois qu’un groupe de guerriers autonomes se manifeste. Peu après, dès 939, Taira no Masakado menace l’autorité du gouvernement central, dirigeant un soulèvement dans la province orientale de Hitachi, et presque simultanément, Fujiwara no Sumitomo se rebelle dans l’ouest. C’est le début des révoltes guerrières.

L’empereur Go-Sanjo va rompre l’équilibre des pouvoirs quelques années plus tard. Au 9ème siècle, il réduisit le pouvoir des Fujiwara en créant un nouveau cadastre, leur faisant perdre une grande partie de leurs terres et de leurs revenus.

À lire aussi sur dondon.media : 🎎 Tous les empereurs et impératrices régnants du Japon

Les rebellions de Hôgen et celle de Heiji en 1160 acheva de déposséder les Fujiwara de leur position dominante, les forçant à se retirer au Nord. Pour la première fois, une guerre de grande envergure avait mit fin au pouvoir d’un grand clan.

rebellion heiji 1160

Taira no Kiyomori en profite pour prendre le contrôle des richesses et des terres des Minamoto, puis il est nommé premier ministre par Go-Shirakawa en 1167. Il forme alors le premier gouvernement samouraï de l’histoire du Japon. Go-Shirakawa prenant le statut d’empereur cloîtré jusqu’à son décès en 1192.

Ces troubles provoqués par la chute des Fujiwara créèrent les ferments de la première guerre civile de l’histoire japonaise : la guerre de Gempei ou Genpei (源平合戦). Ce conflit est important car il va démontrer la prééminence que le pouvoir militaire allait prendre sur l’autorité impériale et pour longtemps.

La guerre de Gempei opposa les Taira et Minamoto, à partir de 1180. A l’époque, le clan Taira domine la politique impériale grâce à un leader qui restera dans l’Histoire : Taira no Kiyomori.

Ce chef de clan a eu le courage de s’emparer de l’actuelle région de Hyogo, qui était à l’époque la plus grande route commerciale entre la Chine Song et la capitale impériale. Devenu daijo daijin, ou premier ministre du gouvernement (juste derrière l’empereur), il avait un tel pouvoir qu’il pouvait faire et défaire les empereurs, dont Nijo, Rokujo et Takaku.

Les Tairas subirent la colère d’une grande partie de la cour jalouse. Le frère de l’ancien empereur Gosanjo, le prince Mochihito, commença donc une guerre avec l’aide du clan Minamoto pour renverser le pouvoir Taira. Ils déplacent alors la capitale au cœur de leur forteresse de Fukuhara (aujourd’hui Kobe).

Après plusieurs conflits, au printemps 1181, la guerre se figea, alors que les 2 camps étaient confrontés à des problèmes de ravitaillement à cause de mauvaises récoltes.

carte hein genpei

Après 2 ans d’impasse, les troupes se remirent en mouvement durant le printemps 1183.

guerre gempei

Les Taira furent écrasés par les Minamoto à Kurikara. Malgré les graves conflits de pouvoir internes au clan Minamoto, les Taira ne se remirent jamais des désastres de l’année 1183. Ils furent finalement vaincus à la bataille navale de Shimonoseki, dans la mer intérieure.

Le clan Taira détruit, le Shogunat de Kamakura (鎌倉幕府) fut mis en place, du nom de la ville de Kamakura, où était installé le gouvernement shogunal. Le chef du clan Minamoto, Minamoto no Yoritomo, obtint le titre de Shogun, chef militaire du Japon.

Après cette guerre, les shogun allaient détenir le pouvoir et reléguer les empereurs au rang de symboles… pendant 5 siècles.

Le Japon entrait dans sa période féodale où les samouraï devinrent la classe dominante.

⛩️ Chronologie des principaux faits histoirques de la période Heian du Japon (794 à 1185)

  • 794 : L’empereur Kanmu déplace la capitale à Heian-kyo
  • 804 : Le moine bouddhiste Saicho introduit l’école Tendai
  • 806 : Le moine Kukai introduit l’école Shingon
  • 819 : Kukai fonde le monastère du mont Koya dans l’actuelle préfecture de Wakayama
  • 895 : Sugawara no Michizane met fin aux ambassades impériales en Chine
  • 990 : Sei Shonagon écrit les essais du Livre de l’Oreiller
  • 1000-1008 : Murasaki Shikibu écrit le roman Le conte de Genji
  • 1050 : Montée en puissance de la classe des samouraïs
  • 1052 : Le temple Byodo-in est construit par Fujiwara no Yorimichi
  • 1068 : L’empereur Go-Sanjō renverse le clan Fujiwara
  • 1087 : L’empereur Shirakawa abdique et devient un moine bouddhiste, le premier des empereurs cloîtrés
  • 1156 : Taira no Kiyomori vainc le clan Minamoto et s’empare du pouvoir
  • 1180 : La capitale est déplacée à Fukuhara-kyo puis est de nouveau déplacée à Heian-kyo
  • 1185 : Taira est vaincu dans la guerre de Genpei et Minamoto no Yoritomo s’empare du pouvoir devenant le premier shogun du Japon
dondon media indépendant

Pour recevoir les derniers articles dondon.media, suivez-nous sur Facebook, Instagram, Twitter, E-mail ou flux RSS 🚨

💕 Faites un don (ETH / ERC20) : 0x4ce4ce4b3fd43e8c16ed3d08092a943ecc06028e

Auteur/autrice : Louis Senpai

Auteur #Actus, #BonsPlans, #Guides, #Culture, #Insolite chez dondon media. Chaque jours de nouveaux contenus en direct du #Japon et en français ! 🇫🇷💕🇯🇵

Vous avez la parole 👇