🎙️ Histoire et origines du rap japonais aka J-Rap

Plutôt informel et à petite échelle, les débuts du J-rap se sont fait via le hip-hop, découvrez l’émergence de ce mouvement culturel au Japon.

A la toute fin des années 70, le hip-hop japonais n’était pas dirigé par des intérêts commerciaux à ses débuts et était largement ignoré par les grandes maisons de disques et les salles de spectacles japonaises.

Le hip-hop japonais s’est donc développé en dépit des critiques des maisons de disques et des grands médias, retour sur les début d’une histoire qui s’écrit encore aujourd’hui…

Les origines du J-rap

Le premier groupe japonais connu à avoir expérimenté le hip-hop a été Yellow Magic Orchestra, qui a créé un premier morceau électro hip-hop, « Rap Phenomena », pour leur album de 1981 :

D’ailleurs la musique synthpop et électro de Yellow Magic Orchestra et de Ryuichi Sakamoto, ainsi que leur utilisation de la boîte à rythmes Roland TR-808, ont eu une influence significative sur les premières figures du hip hop US.

La Old School du rap japonais à Tokyo

En 1983, le breakdancing est apparu à Tokyo par le biais de films et de performances et les disques de hip-hop américains pouvaient désormais être écoutés dans les discothèques de Tokyo. Le break dancing a été à la base de la diffusion du hip-hop japonais et a servi de support à sa diffusion.

Le parc Yoyogi de Tokyo a été au coeur des premières communautés hip hop japonaises, des musiciens de rue se réunissent tous les dimanches pour se produire. Crazy-A, aujourd’hui leader du Rock Steady Crew Japan a été l’un des pionniers du break dance à Yoyogi au début de 1984.

Crazy-A organise d’ailleurs chaque année le « B-Boy Park », au mois d’août et attire un grand nombre de fans et des dizaines de groupes de break dance :

Avant 1985, il n’y avait pas beaucoup de DJ à la radio, mais l’année a marque l’ouverture du premier club entièrement consacré au hip hop ouvre ses portes à Shibuya en 1986. Cette ouverture marque aussi les débuts du DJing J-rap.

À lire aussi sur dondon.media :🎡 Travis Scott a commencé sa carrière internationale au Japon [VIDEO]

DJ Krush est alors devenu un DJ de renommée mondiale après avoir émergé de la scène du parc Yoyogi. C’est grâce à ce genre de DJ que l’intérêt pour le hip-hop au Japon s’est accru jusqu’aux années 1990 :

Les années 1990 du rap japonais

Au début des années 1990, de grands artistes américains ont commencé à tourner au Japon et le milieu des années 1990 ont marqué le début du succès commercial du hip-hop au Japon avec par exemple Boogie Back Tonight de Scha Dara Parr et Ozawa Kenjio :

Ou encore « だよね » de East End X Yuri :

Des marques populaires au Japon durant cette période ont également commencé à collaborer avec de nombreux artistes hip-hop. A Bathing Ape (BAPE) fondée par Nigo travaille avec des artistes japonais et internationaux.

Le J-Rap est alors aussi traversé par des courants plus hardcore :

Le Japon est une sorte d’eldorado disparu du rap mondial. Les rappeurs locaux contemporains font désormais plus en plus parler d’eux et beaucoup redécouvrent actuellement leurs classiques de l’archipel.

Cet intérêt grandissant attire désormais l’attention de grands médias internationaux qui diffusent la richesse et de la pertinence du mouvement japonais.

Pour recevoir les derniers articles dondon.media dès leur publication suivez-nous sur Facebook, Instagram, Twitter, par email ou flux RSS 💕

Auteur/autrice : Louis Senpai

Auteur #Actus, #BonsPlans, #Guides, #Culture, #Insolite chez dondon media. Chaque jours de nouveaux contenus en direct du #Japon et en français ! 🇫🇷💕🇯🇵

Une réflexion sur « 🎙️ Histoire et origines du rap japonais aka J-Rap »

Vous avez la parole 👇